La vie d’un Avatar n’est pas toujours ce que l’on croit

Table des matières

On connaît les Avatars Hindouistes, souvent révérés comme des divinités.

Cependant, on ne sait pas que d’autres de ces créations du divin se trouvent inconnus au sein de la population, ignorant souvent leur propre condition.

Ils souffrent de leurs différences, incapables de s’adapter à un monde au taux vibratoire si inférieur au leur. Si, éventuellement, ils parviennent à se connecter à leur véritable nature, ce n’est souvent qu’après des années d’errance et de souffrance.

Cet article leur est consacré, afin de les accompagner pour leur permettre de se (re)connecter à leur vraie nature.

Qu’est-ce qu’un Avatar ?

Il existe bien des définition.
La plus classique est qu’un Avatar est un être dont l’âme a été touchée par une entité de lumière puissante (Divinité, Archange, Dragon, maître de lumière, etc.) qui lui a transmis une partie de sa lumière, sa sagesse et son pouvoir.

Pourquoi une entité forme un avatar ?

Ces entités ont un taux vibratoire beaucoup trop élevé pour qu’un corps de matière les supporte sur le long terme. Les médiums qui canalisent ce type d’entité ne le font que pendant quelques minutes, puis ont souvent besoin de plusieurs heures, voir de jours de repos.

De plus, donner des pouvoirs divins à un enfant serait très dangereux (à la plupart des adultes aussi d’ailleurs).

Cependant, il peut être important pour une de ces entités de pouvoir agir directement dans la matière. En effet, la lumière manque du côté concret pour agir sur le monde matériel sans intermédiaire (raison pour laquelle ces entités ont parfois besoin de prêtres, médium, shaman ou autre pour les aider).

En touchant avec leur grâce une autre âme, elles mettent un doigt dans la matérialité sans risque pour la Terre et les autres êtres dans la matière.

Une autre forme d’avatar

Un Avatar peut aussi être le représentant d’un principe unique. Par exemple, l’Avatar de l’Amour Inconditionnel, de la Guerre ou du Reiki. Cependant ces avatars ne s’incarnent presque jamais, ils sont au service de l’univers pour équilibrer les forces qu’ils représentent. En général, leurs rares incarnations ont transformé la face du monde.

Nous parlerons de ces exceptions dans un prochain article.

La vie d’un Avatar

La plupart des Avatars le deviennent avant leur naissance, mais il arrive que les entités de lumière touchent des enfants ou des adultes, souvent lors de traumatisme ou d’état de conscience modifiés intenses

La naissance d’un Avatar

La grossesse

La plupart des fois, les différences commencent pendant la grossesse.

Les signes et les synchronicités se multiplient.
Par exemple, la mère tombe enceinte alors qu’elle ne pouvait pas l’être selon la médecine (sans parler d’immaculé conception).
Elle perd son travail et sa grossesse est à risque. Elle doit garder le lit mais hérite d’une somme inattendue qui lui permet de vivre confortablement le temps de pouvoir voir les choses autrement.

Le taux vibratoire du fœtus étant déjà très élevé, la grossesse peut être difficile si la mère ne respecte les besoins de son corps autant au niveau physique qu’émotionnel. S’il y a une accumulation de toxines, cela empêchera son organisme de supporter autant de lumière et créera des déséquilibres, des douleurs et des souffrances intenses.

Une femme suffisamment intuitive peut percevoir les paroles de l’entité de lumière qui lui explique ce qu’elle doit faire. Elle peut également repérer les signes et les synchronicités qui entourent sa grossesse.

Souvent, la mère peut être transportée par des élans de joie et d’amour inconditionnelle. Mis sur le dos des hormones, ces états de grâce sont bien plus intenses que ceux vécus par les autres femmes et leur induisent parfois des états de conscience modifiés.

La naissance

Si la mère n’a pas réussi à éliminer suffisamment de toxines, son bébé a beaucoup de risque d’être prématuré, voir grand-prématuré.

Le bébé Avatar est ainsi accueilli dans la vie de manière violente et brutale, ce qui peut influencer la manière dont une grande partie de son existence va se dérouler.

Sa présence à l’hôpital diminue généralement la souffrance et le taux de mortalité de ceux qui s’y trouvent au même moment sans que personne ne fasse le rapprochement.

Certaines fois, il arrive que les particularités de l’enfant soient reconnues par des personnes intuitives qui pourront alors les guider dans les temps difficiles mais, la plupart des fois, les Avatars restent seuls face à leurs différences.

Le début de la traversée des ombres

Au début, le nouveau-né Avatar perçoit la présence de l’entité de lumière à laquelle il est intriqué. Il se sent bien, entouré.

Cependant, la matière inerte, dure et dangereuse vient vite le rattraper, alors qu’il a faim, mal et froid. Il commence à se fermer dans le but illusoire de se protéger.

Les prémices de son ego se forment.

Sous l’impact conjoint de cette partie de lui-même créée pour le protéger et de la réalité extérieure, le bébé se ferme de plus en plus à la voix de la lumière qui lui parle. Pour certains Avatars, il s’agit juste d’une voix qui les accompagne, comme un ami invisible, mais d’autres bloquent complètement le passage vers leur vraie nature.

Une enfance à part

Malgré les efforts de son ego, le jeune Avatar continue à développer ses capacités extraordinaires comme la lecture dans le cœur des gens ou une présence qui les pousse à évoluer.

Ces dons non-maitrisés le mettent souvent en marge de la société. Les enfants de son âge sont souvent mal à l’aise avec lui. Inconsciemment, ils vont tout faire pour le rejeter, le repousser loin d’eux et à l’éteindre pour se “protéger”.
L’Avatar a, dès fois, la chance de rencontrer une autre AIP avec qui il développe des liens forts.

La sensibilité de l’Avatar fait qu’il ressent souvent le malheur des autres et a tendance à vouloir tout faire, sans comprendre ni savoir comment, pour les soulager de leurs peines.

Le tout fait que la majorité des Avatars se clivent encore plus de qui ils sont pendant cette période.

Cependant, leur cœur reste tourné vers le Ciel. Ils sentent un vide en eux, un peu comme s’ils attendaient quelque chose, un frère ou une sœur à leur côté.

En fonction de leur hygiène de vie, leur corps peut se développer très vite, ils deviennent alors grands et forts ou au contraire petits ou alors se battent avec des problèmes de poids.

Un adulte qui apprend à se retrouver

La vie d’adulte des Avatars est très variable en fonction de son vécu.
Soit, ils :

  • sont complètement clivés de leur âme et se sont perdus dans des activités opposées à leur nature pour tenter de l’oublier (drogue, violence, addictions, maladie, dépression, etc.)
  • sont clivés et se replient dans la solitude et l’obscurité
  • sentent 2 personnes différentes en eux et peuvent développer des doubles personnalités, voir une schizophrénie
  • ont conscience d’avoir une voix dans leur tête et des dons d’intuition particulier, mais sans y faire attention
  • acceptent tant bien que mal leurs différences
  • sont un mélange de tout cela

Quoiqu’il en soit, il arrive généralement un moment où l’Avatar est mis en face de sa vraie nature. Par exemple lors d’un traumatisme, d’une NDE (expérience de mort imminente) ou d’un “bad trip”…

Cette reconnexion se fait la plupart du temps de manière brusque et violente pour l’ego. Il faut alors des mois voir des années à l’Avatar pour s’en remettre.

S’il y parvient, il peut commencer à se découvrir et à développer ses dons.

Une âme touchée par la grâce

Lorsqu’une entité touche une âme adulte, celle-ci voit généralement son monde s’effondrer. La lumière émise à présent par son âme a tendance à dissoudre toutes les mauvaises conditions dans sa vie. Ses croyances se mettent à se déliter les unes après les autres jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien.

C’est le cas de ces personnes qui ont changé de vie presque d’une seconde à l’autre.

Cet événement très rare intervient généralement lors d’un accident, une guerre ou un autre événement traumatique. Le comportement particulier de l’individu ayant attiré l’attention de l’entité.

Difficultés rencontrées par les Avatars

Un corps qui doit s’adapter

Le niveau vibratoire très élevé des Avatars est difficile à supporter pour leurs corps. Cela les contraint à avoir une hygiène de vie plus stricte que celle des autres humains (nourriture, sommeil, sport, eau, etc.).

Chaque toxine va réagir à la lumière qui va la faire vibrer puis comme “exploser” sur un plan énergétique. Cela a l’avantage de l’éliminer, mais peut laisser des traces dans le corps.

Fatigue, troubles musculo-squelettiques, céphalées, problèmes digestifs, surpoids ne sont que des exemples de ce qui peut leur arriver.

Cependant, en général, leurs bilans médicaux sont bons, voir excellents, les transformant en énigmes médicales.

Une lumière trop brillante

La dichotomie de vivre dans la densité alors que l’on est avant tout lumière étincelante oblige les Avatars à faire un grand écart énergétique constant, épuisant.

S’ils choisissent la matière, ils se coupent de qui ils sont vraiment. S’ils choisissent la lumière, ils se retirent dans leur monde intérieur et finissent souvent en hôpital psychiatrique ou finissent par mourir.

Leurs capacités leur permettent de matérialiser très rapidement ce qui leur passe par la tête. C’est souvent plus dangereux que bénéfique s’ils n’ont pas nettoyer leurs croyances.

Leur lumière a tendance à dissoudre tout ce qui ne lui correspond pas, faisant s’effondrer ce qui n’est pas Elle. Cela oblige un lâcher prise total de la part de l’Avatar, sinon il va utiliser toute son énergie pour essayer de tenir en place des éléments de sa vie voués de tout de façon à disparaître.

Tu me fais trop bouger !?

La présence d’un Avatar et sa lumière concentrée dissout les illusions et les mécanismes de défense mis en place par les personnes qui les entourent.

Leur intuition leur permet de percevoir les secrets les plus intimes, ceux que l’on cache du fond de son cœur. Généralement, son éthique personnelle inviolable lui impose de ne pas cacher ce qu’il a perçu.

L’ensemble de ces deux dons font que les gens fuient les Avatars. Ils sont bien trop dangereux ! Ils pourraient nous faire évoluer. Ça va dans un Satsang ou une retraite, mais dans ma vie de tous les jours… 😰😱🤯

Tous les moyens sont bons

Sauf s’ils sont accompagnés et guidés, l’ego des Avatars va mettre en œuvre tous les moyens pour les éloigner de leur lumière, pensant les protéger.

Émotions négatives, addiction, maladies, jeux vidéos et films violents, auto-mutilations, échecs dans tout ce qui est entrepris, des relations toxiques, etc.

Tous les moyens sont bons pour se cliver !

Il peut aussi les pousser à se retirer du monde. Dans la solitude de la montagne, il y a moins de conflit entre leur part lumineuse et la matière. Les deux sont plus faciles à gérer. De plus, qui dit ne voir personne, dit ne pas lire en eux et ressentir leurs émotions profondes.

Pourquoi une âme touchée par la lumière souffrirait autant ?

Ce que nous considérons comme souffrance à notre niveau humain n’est qu’un aléas dans l’énergie. Une manière d’apprendre et de vivre une expérience.

Les entités de lumière qui créent les Avatars ne se sont jamais incarnées. Elles ne peuvent donc pas comprendre la lourdeur et les difficultés entraînés par la matière, les limitations et la séparation. Elles font au mieux, selon leur point de vue.

Comment savoir si on est un Avatar ?

En premier, si vous vous reconnaissez dans les signes évoqués plus haut et dans les synchronicités qui jalonnent l’existence, c’est déjà un bon début.
Ensuite, vous pouvez entrer en communication avec votre âme et ainsi mieux comprendre votre incarnation.

Nous serons heureux de vous accompagner sur ce chemin avec une lecture de vos annales akashiques, du channeling et des soins de guérison adaptés autour de vos besoins pour vous permettre d’être pleinement connecté à votre âme.

Cela signifie laisser entrer sa lumière et vivre dans l’Amour !

Un nettoyage en profondeur

Pour cela, le corps doit être purifié au maximum et l’énergie doit y circuler le plus librement possible. Au départ, c’est surtout apprendre comment fonctionne votre corps, qu’elle est la meilleure hygiène de vie pour vous. Puis, d’incarner pleinement votre taux vibratoire et votre énergie dans votre vite.

Le mental et l’ego doivent aussi être nettoyés de toutes les croyances limitantes qui empêchent de se connecter à la lumière et qui risquent de voler en éclat au moment du contact.

Des exercices particuliers peuvent vous y aider comme la PNL, l’expiation ou les affirmations. Nous vous en proposerons dans un prochain article.

Des thérapeutes peuvent aussi vous accompagner pour que le processus se passe en douceur et de la meilleure des façons pour vous.

Si on ne prend pas la peine de suivre ces étapes, le contact peut être plus destructeur que positif.

Se connecter

Une fois prêt, l’Avatar peut se reconnecter à sa nature. C’est un peu comme appeler un ami qu’on n’a pas vu depuis des dizaines d’années. La plupart des Avatars se souviennent de cet “ami imaginaire” de leur enfance. Même si, dès fois, ils se braquent et préfèrent éviter de s’en souvenir consciemment car on s’était trop souvent moqués d’eux.

Ce contact peut arriver spontanément lors :

  • de méditations
  • de traumatismes
  • des états modifiés de conscience provoqués par des
    • psychotropes (Ayahuasca, LSD, etc.)
    • techniques respiratoires (respiration holotropique, chamanique, etc.)
    • trances collectives (rave party, festival, danse collective, danse chamanique, etc.)
    • conditions extrêmes (hutte de sudation, sport extrême, etc.)
    • une séance d’hypnose, de sophrologie ou technique semblable
  • des rêves

Il est aussi possible de provoquer ou faciliter ce contact par des exercices précis (ceux utilisés par exemple pour parler avec son ange gardien) ou grâce à l’aide de médiums, canaux ou thérapeutes.

Quelles sont les capacités d’un Avatar ?

C’est variable en fonction de l’entité dont ils sont Avatars, de la quantité de lumière qui a touché leur âme et celle qui circule en eux, libre des toxines qui la freine.

Voici une liste, non exhaustive, des dons rencontrés le plus souvent :

  • Capacités miraculeuses de soins
  • Matérialisation presque instantanée
  • Transformation des personnes et des situations
  • Capacités extrasensorielles avancées
  • Charisme surhumain
  • Connaissances étendues
  • Bénédiction par leur simple présence, regard ou contact

En général ces capacités ne fonctionnent que dans l’Amour Inconditionnel, au delà de l’ego.

Certains Avatars ont des dons très différents.

Les Avatars sont très rares et leurs capacités très étendues. Il est donc impossible de toutes les connaître.

Que faire si on pense être un Avatar ?

Tout d’abord, apprendre à agir avec leur ego et leur mental. Eviter qu’ils s’en mêlent. Ils essaieront tour à tour de vous dire que c’est prétentieux de croire une chose pareille puis que vous êtes trop nul pour être un Avatar, puis que vous en êtes certainement un… Une boucle sans fin.

Au final, savoir si vous êtes ou non un Avatar n’est pas le plus important. Le plus important est de vous connecter à qui vous êtes vraiment, à votre lumière.

Une fois que ce sera fait, être ou non un Avatar n’aura plus vraiment d’importance. Vous serez et vous saurez.

Et pour vous, qu’est-ce qui résonne en vous ? Est-ce que vous pensez être un Avatar ? De quoi auriez-vous besoin pour avancer ?

Amicalement,

Wanderer et Bhân

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :