MERLIN’S HANDBOOK FOR SEEKERS AND STARSEEDS par Margaret Doner – 2ème partie

Table des matières

Si vous n’avez pas lu la première partie, nous vous conseillons de le lire avant de commencer cet article qui continue le résumé du livre de Margaret Doner.

L’attaque des ténèbres

Dans notre univers en trois dimensions, les opposés coexistent forcément. Qui dit lumière dit ombre.

Nier l’expérience de l’ombre n’a pas plus de sens que nier l’expérience de la lumière. Il est important de la reconnaître, cela nous permet de ne pas en devenir l’esclave. C’est aussi vrai de l’obscurité en nous que dans le monde extérieur.

Un initié spirituel sait qu’il lui faut affronter les démons intérieurs et extérieurs afin d’atteindre l’illumination, comme Siddhartha Gautama a dû le faire avec Mara avant de devenir le Bouddha.

La lumière comme l’ombre appartiennent à la source et sont là pour apprendre et évoluer, simplement de manière différente.

Le cas particulier des chercheurs

La complexité des émotions humaines, leur libre arbitre et la taille de leur ego en fait une des espèces les plus intéressantes à étudier du Multivers.

Étant venus pour étudier, les chercheurs rencontrent généralement de très hauts niveaux de bien et de mal pendant leur incarnation afin d’expérimenter les extrêmes.

La différence entre eux et les autres ? Ils observent les événements depuis l’extérieur, comme s’ils n’appartenaient pas vraiment à l’humanité, mais étaient là pour l’observer. Les Starseeds ont souvent, eux aussi, cette impression.

Des entités qui se nourrissent de nos émotions

Il existe, dans la quatrième dimension, un grand nombre d’entités qui se nourrissent de nos émotions, tel des parasites.

Certaines viennent d’autres mondes, attirée par l’excellente nourriture que sont les émotions suscitées par le Drama. D’autres sont des âmes humaines qui refusent la mort du corps et continuent à “exister” en se nourrissant de l’énergie des personnes ayant les mêmes souffrances. Il y a aussi les formes pensées et, évidemment, les égrégores.

Ces entités peuvent s’accrocher sur nous uniquement si nous leur fournissons des points d’ancrage, par exemple au travers du drama ou par nos traumatismes et ce qui en découlent (addictions, auto-destruction…)

Une fois accrochées, ces entités peuvent exacerber et manipuler nous émotions afin d’obtenir encore plus de nourriture. Cela projette souvent les humains affectés vers la dépression, le burn-out, des colères incontrôlées, des idées de suicide, le chaos…

Elles entraînent les humains dans un cercle vicieux sans fin, se servant d’eux comme source intarissable de nourriture.

Attiré par la lumière

Ces entités ont souvent tendance à attaquer les êtres les plus lumineux ou ceux qui visitent d’autres mondes et peuvent les voir. En effet, ces derniers sont des menaces pour elles. Si elles parviennent à les parasiter, elles les videront de leurs capacités et les amèneront à ce cercle vicieux.

Les personnes lumineuses doivent donc, encore plus que les autres, apprendre à se protéger et à vivre sans se laisser parasiter par le drama.

Pour affaiblir les auras protectrices de leurs victimes, ces entités manipulent souvent leurs amis, familles, collègues de travail, etc. Elles peuvent manipuler les émotions et les blessures de ces derniers afin de les faire attaquer les personnes hors de leur atteinte et les forcer à entrer dans le drama.

Comment se protéger ?

Puisqu’il existe beaucoup d’entités qui en veulent à notre énergie, il est primordial de savoir se protéger.

La méthode de base est de faire son travail de développement personnel quotidiennement. En transcendant les peurs et les désirs de l’ego, nous enlevons tous moyens à ces entités de nous manipuler et de se nourrir sur notre dos. Le non-attachement prôné par le bouddhisme en est un parfait exemple.

On peut aussi faire appel à des maîtres de lumière ou des anges et leur demander de nous aider à nous nettoyer. Sananda (Jésus Christ) et l’archange Michael sont particulièrement indiqués. Cependant, si nous conservons les éléments sur lesquels les entités peuvent s’accrocher, d’autres viendront rapidement.

Faire le bilan

Ce n’est pas parce que nous sommes sur le chemin de l’illumination que nous sommes à l’abri de l’obscurité. Comme Bouddha ou Christ, il est nécessaire de confronter Mara ou le démon.

Pour cela, analyser avec honnêteté les boutons rouges qui nous font réagir est essentiel : nos peurs, nos blessures non-résolues, nos situations non-résolues, etc.

A chaque fois que nous ressentons de la colère, c’est que nous avons peur ou que l’une de nos blessures a été “grattée”. En analysant tout ce qui nous fait réagir, on peut prendre conscience des points qui nous restent à traiter pour avancer sur notre chemin.

D’un autre côté, il est également nécessaire de voir là où nous essayons de sauver les autres à tout prix. Si nous ouvrons notre champ d’énergie à des personnes qui ont tendance à voler l’énergie, il sera difficile de nous en détacher.

Pour ceux qui savent comment faire (pour les autres, vous pouvez nous demander conseil), il est très utile de demander à son moi supérieur son avis et ses éclaircissements sur les zones que nous avons encore à travailler.

La chute du jardin d’Eden

Si on conçoit le divin comme étant tout, cela signifie que la matière dense fait autant partie de lui que la lumière.

Désireux d’expérimenter la matière, certains anges ont baissé leurs vibrations et se sont incarnés, au début dans des dragons, puis dans de multiples races à travers le Multivers. Ce faisant, ils se sont coupés de la Source et de l’Unité. Pris dans cette illusion, ils ont commencé à s’affronter pour le pouvoir. La guerre s’est ainsi propagée dans l’univers et les dimensions.

Les principal but de ces batailles était (et est) l’acquisition de la connaissance divine. Cette dernière provient de la lumière. Comme les habitants des ténèbres n’y ont pas accès, ils attaquent les personnes lumineuses afin de leur voler leurs connaissances et leur énergie.

Un karma qui nous colle à la peau

Le karma n’est pas une punition, mais l’ensemble des croyances et des blessures qui déterminent notre vie. Ce karma nous suit de vie en vie. Pour les Starseeds, cela veut aussi dire de planètes en planètes. Surtout que la plupart des chercheurs sont de vieilles âmes ayant accumulé beaucoup de karma.

La première et la plus profonde blessure de l’âme vient du moment où nous sommes tombés du jardin d’Eden. Cela provoque un complexe qui nous suit généralement pendant presque toutes nos incarnation.

Chaque Starseed doit se libérer du karma de ses vies sur d’autres planètes. Pour cela, il peut être utile de l’identifier, par exemple avec des régressions sous hypnose. Certains Starseeds ont vécu de terribles choses lors de guerres ou de catastrophes. Il est temps de s’en libérer.

Se libérer de son karma

Il est important de neutraliser ces réactions émotionnelles trop importantes, avec l’aide de ses guides de lumière ou de thérapeutes. Ensuite, nous pouvons mettre notre vie au maximum au service de l’humanité.

Certains Starseeds et humains portent en eux des implants posés par des entités pour mieux les drainer de leur énergie. Il est très important de les nettoyer avec l’aide de ses guides ou de thérapeutes compétents dans le domaine. Enlever l’implant peut être intéressant mais nettoyer en profondeur le “pourquoi” nous avons besoin de l’implant est bien plus utile sinon, même si nous enlevons un implant, d’autres viendront.

Ouvrir ses chakras (dans le corps et extérieurs) aide à recevoir les informations de l’univers et nous permet ainsi d’être encore mieux connecté au divin et à notre intuition, ce qui nous permet d’être accompagné par nos guides sur notre chemin. Nous vous avons présenté des exercices pour ouvrir les chakras dans le corps et vous parlerons bientôt des autres.

Visiter d’autres planètes en médiation peut également nous permettre de voir quels sont les liens raccrochés à notre âme et ainsi les nettoyer si besoin. Nous vous proposons différentes méditations pour le faire dans des articles sur Seed of Unity ainsi que dans l’e-book gratuit que vous pouvez télécharger ici.

Contrats d’âme

Chaque âme a passé des contrats avec les autres âmes qu’elles croisent dans leur vie, en fonction de leur karma et de ce qu’elles doivent vivre.

Quelqu’un nous fait souffrir ? Nous avons sans doute créé un lien avec l’âme de cette personne pour vivre chacun nos karmas.

Certains de ces contrats nous aident à avancer, d’autres nous retiennent en arrière en formant des cordes qui nous relient aux autres.

Honorer ou briser des contrats

Certaines cordes sont bénéfiques comme celle qui relie une mère à son enfant ou une femme à son compagnon.

Les cordes qui créent du karma, et nous limitent donc, arrivent lorsque le libre arbitre d’une personne est contraint et limité voir brisé. Dès ce moment, une corde karmique est créée. Elle ne se déliera qu’au moment où elle sera transcendée (même après plusieurs vies).

Lorsque nous mourrons, l’âme immortelle rejoint la source, libérée. Elle laisse derrière elle son manteau d’émotions, de conflits et de karma dans l’espace astral (raison pour laquelle le bas astral est si encombré d’énergie négative). A sa prochaine incarnation, notre âme récupérera son karma comme on enfile un costume.

L’âme établit alors des contrats pour transcender ce karma et s’en libérer. Cependant, une fois incarnée, elle est freinée par l’ego, le mental, l’émotionnel et le drama et ne parvient pas toujours à ses fins en une fois. Le contrat est donc répété vie après vie et l’émotion ressentie tant que le travail n’a pas porté ses fruits.

La clé est le pardon

Pour se défaire du karma, et des contrats qui y sont liés, il est nécessaire de pardonner : pardonner aux autres mais, et surtout, à soi-même.

Ce n’est de loin pas facile de pardonner des actes comme le viol, le meurtre, la torture… Cela demande souvent de nombreuses vies. Cependant, plus on parvient à pardonner rapidement, plus on accélère son ascension.

Une fois qu’on a pleinement pardonné, on peut aller dans l’espace astral en méditation et annoncer notre décision de terminer le contrat vu que nous avons rempli notre part de l’accord. Et ce même si l’autre personne n’a pas pardonné. Elle devra alors chercher une autre âme pour résoudre son propre karma.

La technique de Ho’oponopono est très efficace pour travail sur le pardon à soi et aux autres.

Les contrats avec les entités obscures

Les différents parasites énergétiques proposent souvent aux humains des contrats : contre un peu d’énergie vitale pour les nourrir, ces entités peuvent proposer de nous accompagner vers la richesse et le pouvoir ou de manipuler les autres à notre avantage.

Le piège est que l’énergie volée coûte vite plus cher que les “bonus” apportés. Une fois ce type de contrat conclu, il dure généralement de vie en vie, jusqu’à ce qu’il soit dénoncé.

Lorsqu’on décide de se pardonner et de se détourner de ce type d’entités, elles envoient souvent des attaques pour forcer la brebis à revenir dans leur troupeau. On peut s’en protéger comme l’a fait le Bouddha : en reconnaissant cette obscurité pour ce qu’elle est et en l’observant en pleine conscience sans s’y attacher.

Il est également important de faire appel à ses guides, les maîtres ou les archanges pour nous aider à nous protéger et nous nettoyer.

Se protéger

Notre aura, le champ énergétique qui entoure notre corps, sert à nous protéger. Aucune entité ne peut franchir une aura de qualité.

Cependant, nous avons généralement des auras affaiblies par nos émotions. La peur est, en particulier, ce qui affaiblit le plus notre champ énergétique.

Pour bien nous protéger, nous avons besoin de :

  • Faire monter notre taux vibratoire en transcendant nos peurs. Le mieux est de se remplir d’Amour au maximum
  • Ne pas hésiter à demander l’aide de nos guides, animaux de pouvoir, archanges, maîtres de lumière, etc. Créer une véritable barrière énergétique autour de soi.
  • Purifier régulièrement chez soi.
  • S’aimer et bénir sa vie : pratiquer la gratitude est un excellent moyen pour accueillir encore plus de raisons d’être dans la gratitude
  • Se faire aider par un spécialiste permet de nettoyer les attaches. Il est toutefois nécessaire de continuer de son côté les exercices pour nettoyer son karma et son émotionnalité (sur-émotions) car si on ne le fait pas, et même si une entité est chassée, une autre prendra sa place.

L’importance pour les Starseeds de se protéger

Nier l’existence des énergies obscures nous rend vulnérable à leurs attaques, tout comme en avoir trop peur.

L’idéal est de transcender les contrats que nous avons pu passer avec des entités obscures et apprendre à nous protéger afin d’avancer de manière sereine et efficace dans sa vie.

Dans la dernière partie de son livre, qui paraîtra la semaine prochaine, Margaret Doner nous parlera des outils sacrés que nous pouvons utiliser dans nos vies ainsi que de ce qu’est réellement la mort.

Amicalement vôtre,

Wanderer & Bhân

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :