Ego, mental, émotionnel, corps et énergie : les outils de notre vie

Table des matières

Lors de notre incarnation sur cette planète, nous sommes tous doté d’un certain nombre d’outils importants pour évoluer : ego, mental, émotionnel, corps et énergie.

Bien souvent, il arrive que ces outils prennent le contrôle de nos vies, comme le font nos téléphones et ordinateurs.

Voici les définitions utilisées sur cette Terre pour parler de ces différentes parties de nous. Elles ne sont pas présentées ici comme des vérités absolues, mais plutôt pour partir d’une définition commune, préambule à toute compréhension.

Ego

Souvent présenté comme l’ennemi à combattre, l’ego représente le sens du moi, notre personnalité.

Pourquoi a-t-on un ego ?

Le rôle de l’ego est avant tout de nous protéger et de sauvegarder notre identité “séparée”.

Il se met en place dans l’enfance, au moment où nous apprenons que nous sommes différents de nos parents et où se situent les limites, autant les nôtres que celles des autres.

Il nous permet de vivre cette incarnation sans nous perdre dans l’infini de l’unité et ainsi mieux pouvoir interagir dans le monde matériel.

Un protecteur parfois dangereux

Contrairement à ce qui est souvent dit, l’ego n’est ni mauvais, ni destructeur. Il veut seulement notre bien, mais un bien basé sur des croyances erronées et sur son jugement personnel : il voit l’unité comme un danger, un risque de perdre son identité et qui menace donc sa propre existence.

Concentré sur son idée d’auto-préservation, il scanne constamment notre environnement à la recherche de tous les “dangers possibles” et lorsqu’il ne trouve rien de concret, il en invente. Puis il invente des solutions pour éviter ces dangers, souvent imaginaires et surtout construit par lui et le mental.

Il voit le monde et les autres comme des dangers ou des objets utilitaires, se plaît dans le drama, la rumination et la séparation. Il se voit différent de l’autre, se compare, met l’autre ou nous-même dans des cases dont on n’arrive plus à en sortir.

Capacités de l’ego

Ses moyens d’agir sont le (auto-)jugement, la mise d’étiquettes, les croyances, la critique, les pensées et les émotions fortes.

L’idée première est donc de nous protéger, de protéger notre identité. Il nous pousse à agir – plutôt de manière egocentrique. Il permet d’avoir conscience du Moi incarné, d’être hors de l’unité et de vivre et de définir nos frontières.

Perverti par des croyances délétères, il nous offre souvent plus la possibilité de voir en la vie uniquement les souffrances, croyant nous protéger. Au lieu de nous permettre de voir les possibilités, quasiment infini, qu’offre la vie à chaque instant.

Mental

Qu’est-ce que le mental

Le mental est notre partie qui pense s’appuyer sur la rationalité pour prendre ses décisions. En réalité, il s’appuie sur l’immense banque de donnée qu’il enregistre au cours de notre vie.

Son aspect très logique lui donne souvent une grande puissance dans notre vie. Ses arguments semblent souvent irréfutables vus qu’ils s’appuient sur des faits concrets dont on ne remet pas la justesse en cause.

La dictature de la vérité

Le point à relever, c’est que ces faits concret et soit-disant incontestables sont souvent inventés de toute pièce par le mental. Si ce passage vous fait réagir, c’est plutôt une bonne chose 😉 dites nous en commentaire ce que vous ressentez, quelles émotions jouent en vous, quelles réactions vous avez 🙂

C’est un peu comme quand un gouvernement contrôle tous les moyens de communication, quel que soient ses décisions, elles paraissent excellentes pour la majorité des citoyens qui n’ont aucun moyen d’observer la réalité sous un autre angle.

C’est une forme de dictature intellectuelle.

Le jeu de la répétition et de la généralisation

Puisque quelque chose s’est passé d’une façon, Mental considère que ce sera toujours le cas tant que le contraire ne lui est pas démontré selon sa logique propre.

Il est le spécialiste de la généralisation. Il s’accroche au passé et se projette dans le futur en sur-imposant les actions passées pour contrôler les “faits“.

Sa faiblesse : le présent

L’instant présent n’est pas envisageable pour lui. C’est juste une projection du passé.

Voilà pourquoi la plupart des techniques de sagesse proposent de vivre ici et maintenant : c’est le meilleur moyen pour sortir du contrôle de notre mental.

Capacités du mental

En partenariat avec Ego, il nous protège des expériences qu’ils jugent dangereuses. Si Ego se base sur la séparation, Mental se base sur les expériences passées pour créer des croyances.

Ses outils sont les croyances, le contrôle de nos souvenirs, la logique et le contrôle de nos sens pour nous faire croire ce qu’il veut.

Corps

Les pouvoirs du corps

Bien plus que le physique, le corps représente l’instrument exceptionnel par lequel toutes les autres parties s’expriment.

Il est au centre de tout.

Le cerveau, les glandes et tous les organes servent d’interface à l’énergie, à l’âme, au mental et à l’ego qui, sinon, ne pourraient pas interagir avec le monde matériel.

Sans que nous en ayons conscience, les vibrations du corps sont toujours celles qui agissent sur le monde et nos relations.

Tout ce qui se matérialise passe par lui

C’est pour cela que, pour matérialiser ce que l’on désire, il est nécessaire de passer à l’action physique d’une manière ou d’une autre.

Comme il est dit, personne n’a jamais matérialisé un empire assis devant sa télévision sans agir.

Mais ces actions ne sont pas poussés par l’ego ou l’émotionnelle. Elles suivent plutôt le mouvement merveilleux de la vie qui nous permet de s’exprimer sans s’épuiser. La non-action dans l’action : le Wu Wei par excellence. Nous vous en parlerons dans un futur article.

Le ressenti et l’intuition

Le corps est lié à notre intuition, ce qu’on appelle notre 6ème sens. En apprenant à l’écouter, on apprend à comprendre le monde physique tel qu’il est et pas tel que nos croyances poussent notre ego et notre mental à le percevoir.

Il est uniquement dans le ici et maintenant. Le passé et le futur n’ont aucune signification pour lui, pas plus que le jugement et les croyances.

Un instrument de précision intoxiqué

Le corps est souvent négligé, intoxiqué et peu écouté.

Une mauvaise alimentation, la sédentarité, le stress, la pollution, le déni du corps, etc. diminuent ses capacités à matérialiser avec précision ce que nous désirons vraiment.

Ses informations se corrompent, sa puissance se dissipe, ses vibrations se ralentissent. Comme tout instrument de qualité, si on ne prend pas soin de lui, il se dérègle et ne peut plus jouer la symphonie d’une vie harmonieuse.

Energie

Toute la matière est constituée d’énergie. Les électrons et les quarks qui constituent nos atomes sont des ondes donc de l’information et de l’énergie.

Un peu de physique quantique

Les physiciens quantiques expliquent que l’information précède la matière. Cela signifie qu’il y a d’abord une information qui dit comment est la particule et qui modèle l’énergie pour former la matière.

Nous sommes donc tout d’abord information puis énergie puis matière.

L’illusion du temps et de l’espace

Quand on observe l’infiniement petit, les règles de la physique classique ne s’appliquent plus.

La physique quantique a démontré qu’à l’échelle des microparticules, ni le temps ni les distances n’existent. Des nuages de plasma situés à l’autre bout de l’univers nous influencent autant que l’arbre à côté de nous.

L’unité

Si on sépare une particule en deux, les deux parties continuent à être liées. Hors, nous provenons tous à l’origine de la même particule au moment du Big Bang.

Il est donc logique que nous soyons tous liés.

Au niveau de l’énergie, nous sommes donc tous liés à travers le temps et l’espace. La matière étant la résultante de l’énergie, la séparation est une illusion créée par nos perceptions limitées.

Possibilités de l’énergie

Tout est possible dans l’énergie, toutes les probabilités existent en simultané. Notre esprit choisit la réalité qu’il veut vivre au milieu de l’infinité des possibilités. C’est ce qui s’appelle la décohérence quantique.

La plupart des techniques de matérialisation et d’attraction, les synchronicités, la magie, les siddhis font appel au pouvoir de l’énergie.

Mais ce qu’on ignore c’est que nous tous faisons appel à ce pouvoir en permanence pour nous créer instant après instant.

Emotionnel

Les émotions sont le pont entre le mental, l’ego, le corps et l’énergie. Elles permettent à tous ces différentes parties de nous de communiquer et d’agir en cohérence.

Du mental au corps jusqu’à l’énergie

Lorsque le mental craint de revivre une situation du passé (par exemple de se faire gronder par maman comme quand on avait 5 ans alors qu’on en a 30 et qu’on parle à sa femme 😉 ), il communique son stress au corps, généralement par la peur ou la tristesse.

Même quand il envoie des émotions plus “positives“, comme l’amour ou le plaisir, elles sont soumises à des conditions externes et aux caprices du mental. Elles finissent donc généralement en jalousie, frustration, envie…

Le corps réagit à ces émotions en se mettant dans un état de réceptivité. Alors que l’on croit que ces réactions vont nous protéger, en réalité, elles modifient les vibrations de notre corps qui vont se transmettre à l’énergie autour de nous. Au final, nous allons attirer les choses qui nous font le plus peur.

Plusieurs études ont montré que les gens angoissés à l’idée d’être cambriolé le sont plus que les autres. De même pour les personnes jalouses qui sont plus souvent trompées par leurs conjoints.

Le mental utilise les émotions pour influencer le corps et l’énergie afin de rematérialiser en permanence les mêmes situations afin de lui donner toujours raison. Plus il a raison, plus on lui fait confiance et plus le corps et l’énergie lui permettront de matérialiser ce qu’il veut : revivre nos traumatismes passés. Peut-être pour pourvoir un jour les transcender, qui sait 😉

De l’ego au corps à l’énergie

Comme le mental, l’ego envoie des émotions au corps dans le but de protéger son individualité : la colère, l’envie, la joie individuelle, la confiance dans la compétition, etc.

Même si certaines de ses émotions peuvent être utiles à un moment précis, elles nous coupent de l’unité et donc de nos capacités de manifester qui nous sommes vraiment.

Comme pour le mental, le corps va réagir à ces émotions et changer sa vibration qui se transmettra à l’énergie.

Nous matérialiserons ainsi encore plus d’occasion de nous sentir agressé et séparé du monde. Alors qu’à la base, notre ego est l’agresseur, du moins dans l’énergie.

Du corps à l’énergie à l’ego et au mental

Le corps peut aussi ressentir des émotions de son propre fait. Ce sont les émotions liées à l’instant présent. Par exemple le bonheur d’un câlin, de terminer une tâche, de manger un bon plat, de faire l’amour…

L’une des plus fortes est la gratitude. Pas la gratitude intellectuelle du mental ou la gratitude auto-gratifiante de l’ego, juste la gratitude d’être là à cet instant en vie.

Ces émotions très pures qui peuvent nous transporter de bonheur envoient des vibrations dans l’énergie qui vont attirer les éléments dont le corps a besoin pour vivre, se développer, aimer et jouir de la vie.

Elles vont aussi remonter à ego et mental qui vont immédiatement réagir par peur de voir leur contrôle sur nos vies diminuer. Ils vont généralement créer des contre-émotions qui vont casser immédiatement cet état de grâce du corps et les vibrations qui vont avec.

De l’énergie à l’Univers, de l’Univers à l’énergie

L’énergie et l’univers n’ont pas d’émotion à proprement parlé. Ils sont faits d’amour inconditionnel et de joie intense, mais on ne considère pas que ce sont des émotions vu qu’elles n’ont pas de contrepartie négatives.

C’est par cet amour inconditionnel que l’énergie matérialise exactement ce que nous demandons, même si ce n’est pas ce que nous voulons. Elle nous aime et nous donnera tout, même la maladie et la mort du corps.

Elle réagit aux vibrations envoyées par le corps lorsqu’il ressent des émotions et matérialise le monde qui y correspond.

Normalement, ego et mental nous protègent des émotions de l’Energie et de l’Univers. Cependant, il arrive que cet amour et cette joie parviennent à toucher le corps et par là notre être entier. C’est ce qu’on appel l’éveil, l’état de grâce, l’état d’unité.

La plupart des fois, cela ne dure pas. Ego et mental reprennent leurs rôles et remettent en place leurs protections puis la vie reprend et on oublie bien vite ce moment magique. Jusqu’au suivant, au suivant et au suivant. Ou jusqu’à ce qu’enfin nous parvenions à cette connexion en permanence.

Donnez-nous votre avis

Et pour vous ? Comment définiriez-vous ces termes complexes ?
Nous nous réjouissons de pouvoir échanger avec vous sur le sujet.

Wanderer et Bhân

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :