Prana : l’énergie de l’air

Table des matières

S’il y a une chose sur laquelle toutes les croyances, modernes et anciennes s’accordent, c’est sur l’importance de l’air pour la vie. Sans air, pas d’énergie et sans énergie, pas de vie.

De l’oxygène

La science moderne ignore généralement les énergies subtiles. Elle a cependant étudié de manière étendue les effets de l’oxygène sur nos cellules et pourquoi nous en avons absolument besoin.

Fabrication d’énergie

La fabrication classique d’énergie se fait de la manière suivante :

sucre + oxygène ==> gaz carbonique + eau + énergie

Nous avons tous fait à un moment l’expérience de la bougie qu’on place sous un verre et qui s’éteint. Cela est dû au fait que la combustion aussi demande de l’oxygène.

Rôles de l’énergie

Nos cellules utilisent l’énergie pour presque toutes leurs fonctions comme :

  • Communiquer
  • Bouger
  • Se diviser
  • Se régénérer
  • Fabriquer leurs protéines
  • Se purifier

Quand elle manque d’énergie, la cellule va ralentir ou arrêter ses activités les moins essentielles. Si le manque continue, elle va se mettre en stase plus ou moins longue puis mourir.

Au niveau du corps, on va :

  • Se sentir épuisé
  • Avoir de la peine à réfléchir, à mémoriser, à se concentrer
  • Avoir peu de disponibilités émotionnelles et nerveuses pour s’adapter
  • Se régénérer plus lentement
  • Se blesser plus facilement
  • Accumuler plus de toxines

Il est donc primordial d’amener un bon apport d’oxygène à nos cellules pour conserver une bonne santé.

Fabrication d’énergie sans oxygène

Il est possible pour nos cellules de fabriquer de l’énergie sans oxygène par un mécanisme qui s’appelle la glycolyse (par exemple dans nos muscles). Cependant, elles en fabriquent presque 20x moins et produisent alors un déchet nommé acide lactique. Cette molécule acidifie nos cellules puis notre sang et cause de la fatigue, des blessures et une usure plus rapide du corps (acidité et radicaux libres –> oxydation).

Les sportifs de haut niveau connaissent bien le moment où ils sont en effort aérobic (avec assez d’oxygène) ou qu’ils entrent en dette d’oxygène, c’est à dire qu’ils commencent à ne plus respirer assez d’oxygène pour leurs besoins. Cela leur permet de savoir quand l’effort devient trop violent et commence à les fatiguer.

Oxydation

Lorsque nos cellules n’ont pas assez d’oxygène, elles ont tendance à fabriquer des oxydants. Il s’agit de molécules qui oxydent nos tissus. C’est à dire qui les dégradent.

L’oxydation extérieur la plus connue est la rouille du fer. Imaginez un processus similaire pour les molécules à l’intérieur de mon corps. L’oxydation est considérée comme l’une des causes du vieillissement. Elle augmente les risques de bien des maladies :

  • Troubles cardiovasculaires
  • Cancers
  • Maladies dégénératives
  • Maladies auto-immunes

Tous les risques de maladie sont augmentés en présence d’un stress oxydatif. Il est donc primordial de bien respirer (et bien manger) pour préserver sa santé.

Prana, Chi, Pneuma, Spiritus, Ruah, Mana…

Toutes les sagesses anciennes parlent d’une énergie se situant dans l’air qui nous entoure et que nous respirons. Les Chinois appelaient même l’air le Chi, cette énergie primordiale qui permet toutes les mouvements de l’univers.

Pour des questions de facilité, nous allons ici utiliser de manière interchangeable les mots Prana, Chi, Pneuma, Spiritus, Ruah, énergie vitale et Mana (il existe bien sûr plein d’autres appellations, mais ce serait compliqué et peu utile de toutes les nommer dans cet article).

La nourriture primordiale

Ces énergies sont absorbées par tous les êtres vivants qui l’utilisent pour tous leurs mouvements et leurs transformations. Sans Prana, nous ne pourrions pas nous incarner dans notre corps. Nous serions immatériels et ne pourrions pas interagir dans la matière. Même dans les pierres, l’énergie circule à des taux vibratoires différents.

A chaque fois que nous inspirons, nous nous nourrissons de cette énergie qui est transportée par notre sang jusqu’à nos cellules. Elle se trouve aussi dans l’eau que nous buvons sous une autre forme différemment assimilables.

Cette énergie s’accumule dans nos tissus, dans ceux des animaux et des plantes. Lorsque nous mangeons, nous absorbons ainsi le Prana concentré par ces organismes.

Se nourrir de lumière

Les personnes qui disent manger du Prana ou du Chi (les praniques) sont très controversées. En effet, pour la science orthodoxe, il est totalement impossible de ne pas consommer de nourriture, pourtant le nombre d’expériences ayant démontré le contraire s’accumulent (vous pouvez voir le film lumière du cela vous intéresse).

Mais est-ce vraiment possible ?

Si on part de la considération que toute l’énergie dont on a besoin est dans l’air, on peut parfaitement imaginer qu’on puisse vivre seulement en respirant.

Bien sûr, la vision scientifique officielle exige qu’on ait un carburant à brûler (ex: sucre ou graisse) pour obtenir de l’énergie. Ce serait comme prétendre qu’une voiture peut rouler sans essence.

Si c’est vrai, pourquoi meurt-on de faim ?

C’est la première chose que je me suis dit quand j’ai commencé à entendre parler de ce phénomène. Pourquoi ne pas apprendre alors à tous les humains à manger du Prana ? La faim dans le monde disparaîtrait et la pression écologique sur les environnements diminuerait …

Ce n’est pas aussi simple que de respirer

Le Prana que l’on trouve dans les plantes et les animaux est concentré et plus facile à assimiler que celui de l’air ou de l’eau. Cela signifie qu’il est beaucoup plus nourrissant. Pour vivre sans manger, il faut ainsi maîtriser des techniques de respiration particulières, savoir concentrer et conserver son énergie et nettoyer son corps régulièrement.

Même si quelques gourous prétendent pouvoir vous apprendre cette technique en quelques semaines, la plupart des sagesses anciennes parlent d’années d’entraînement. Des approches modernes permettraient d’accélérer le processus, mais il demande d’être assez avancé spirituellement.

On comprend dès lors que, même si elle fonctionne, cette technique n’est pas accessible à la plupart des personnes et n’est donc pas une solution à la faim dans le monde.

Se charger en énergie

En respirant bien, en buvant et en mangeant mieux, nous pouvons augmenter notre énergie vitale générale et améliorer l’ensemble de notre santé.

Nous vous donnerons plus tard dans cet article quelques exercices de respiration, mais voici déjà quelques éléments importants qui influencent la qualité du Prana que l’on absorbe :

  • La pollution diminue la quantité et la qualité du Prana présent dans l’air et dans l’eau
  • Plus un aliment est transformé, plus il se passe du temps entre le moment où il est cueilli ou abattu, moins il conservera de Prana, raison pour laquelle l’ayurvéda propose de manger de la nourriture dite vivante.
  • L’eau qui reste longtemps en bouteille perd aussi une grande partie de son Prana
  • Les fruits et les légumes cueillis avant maturité ont moins pu engranger de Prana
  • Les animaux stressés ont moins de Prana
  • Les lieux fortement spirituels sont souvent chargés en Prana, tout comme les lieux sauvages
  • Les endroits ou les fruits gorgés de soleil ont plus de Prana

On comprend bien pourquoi la plupart des personnes vivant dans les pays riches ou en voie de développement sont fatigués, déprimés et de plus en plus souvent malades.

Un lien entre air et spiritualité

Tous ces mots désignent en même temps l’air ou la respiration, mais aussi les énergies qui circulent dans le corps, l’esprit ou l’âme. Ils montrent comme, dans les temps anciens, la respiration et la spiritualité étaient profondément liées. Cette notion est restée d’actualité dans le Yoga ou le Tao par exemple, mais s’est peu à peu diluée dans les croyances modernes.

C’est une notion très importante pour tous ceux qui cherchent qui ils sont par delà les apparences, que l’on fasse du développement personnel, une démarche spirituelle ou que l’on avance sur sa propre voie. Respirer est le moyen le plus simple et rapide pour créer des changements. Respirer permet à notre âme de nous transmettre son énergie et ses messages.

Comment bien se charger de l’énergie de l’air

Comme on l’a vu, il est très important de consommer suffisamment de Prana et donc d’oxygène pour être en santé, se transformer et évoluer dans sa spiritualité.

Voici quelques exercices ou techniques qui vous apporteront

Bien s’oxygéner

Pour bien s’oxygéner, il suffit de bien respirer. Mais ce n’est pas forcément si facile dans notre vie moderne. Nos poumons sont constamment agressés par des polluants et nous n’avons souvent pas l’occasion de prendre du temps pour notre santé.

Le sport tranquille en plein air

Lorsqu’on bouge, on respire mieux et donc on d’oxygène mieux. Faire une activité physique est donc très positif. Par contre, il est important de ne pas trop forcer, sinon nos besoins en oxygène deviendront supérieurs à nos capacités à en inspirer. Nous obtiendrons donc l’inverse de l’effet désiré. C’est ce qui arrive à la plupart des personnes qui vont à la salle de sport.

Il est également plus bénéfique de faire du sport en plein air qu’en intérieur là où l’air est saturé en CO2.

Le mieux est d’aller faire une marche modérée dans la nature, si possible 3x 30min par semaine.

Des séjours à la mer

Plus on est bas en altitude, plus la pression d’oxygène est élevée. Cela signifie que nous oxygénons d’avantage notre sang à chaque inspiration. De plus, l’humidité de l’air aide à la respiration.

C’est la raison pour laquelle il est souvent conseillé aux personnes ayant des troubles respiratoires de faire de long séjours à la mer (également pour l’élément eau). Y aller peut aider de toute façon tout le monde à s’oxygéner.

Le Pranayama

Le Yoga est dans doute la tradition où le souffle est le plus utilisé que ce soit pour garder santé et longévité ou dans le but d’atteindre l’illumination. Le Hatha Yoga est la branche qui utilise le plus les exercices respiratoires : le Pranayama.

Il existe de nombreux modes de respiration en fonction des buts recherchés, comme le nadi shodhana ou le kapalanhati dont nous vous parlerons dans d’autres articles.

La respiration yogique complète

Nous allons vous présenter ici la respiration yogique complète. Elle est idéale pour s’équilibrer, se détendre (par exemple avant de dormir, méditer, un rendez-vous important ou un moment de stress) ou avoir plus d’énergie pour sa journée.

Voici comment procéder :

  • L’exercice peut se faire couché, assis ou debout tant que le dos est droit
  • La respiration de fait en conscience et par le nez
  • Fermer les yeux (option : les yeux fermés, tourner ses pupilles vers un point situé entre ses deux sourcils)
  • Vider complètement ses poumons
  • L’inspiration se fait en comptant jusqu’à 7 tranquillement :
    • Gonfler son ventre en faisant descendre son diaphragme (respiration abdominale)
    • Continuer en gonflant le bas de sa cage thoracique
    • Remonter jusqu’à ce que les poumons soient entièrement pleins
  • Retenir sa respiration sur le compte de 1
  • L’expiration de fait sur le compte de 7 également :
    • Vider le haut de ses poumons
    • Puis le milieu de sa poitrine
    • Puis son abdomen en rentrant son ventre au maximum
  • Retenir sa respiration sur le compte de 1
  • Recommencer au moins 6x

Faire cet exercice au moins 2x par jour aide à avoir une respiration plus profonde et à préserver son capital pulmonaire.

Compacter l’énergie dans son Tan Tien

Dans le tao, le plus grand centre d’énergie est le Tan Tien (“chaudron” englobant les 3 premiers chakras du bas), situé juste sous le nombril. C’est l’endroit où se trouve notre énergie vitale. Plus nous y compactons d’énergie, plus notre corps et notre esprit auront de capacités de rester en santé et se régénérer.

Le Chi Gong est spécialisé dans l’augmentation et la circulation du Chi. Les taoïstes ont également mis au point de nombreux exercices dans le domaine. Ils associent des mouvements, des respirations, des contractions musculaires et des visualisations.

Exercice pour compacter simplement le Chi

Cet exercice à la base de la musculation hypopressive enseignée par les coachs sportifs, permet de compacter son Chi dans son 1er tan tien pour augmenter sa vitalité et sa santé.

Attention, retenir sa respiration peut faire augmenter la tension. Si vous souffrez d’une forte hypertension, mieux vaut en parler à votre médecin avant de le faire.

  1. L’exercice peut se faire couché, assis ou debout tant que le dos est droit
  2. Commencer par quelques respirations calmes et profondes
  3. Prendre une inspiration maximale sans faire monter ses épaules
  4. Contracter son périnée pendant tout l’exercice pour éviter les fuites d’énergie
  5. Expirer à fond avec énergie en rentrant le ventre au maximum
  6. Expirer plus doucement pour évacuer encore plus d’air
  7. Rester ainsi 3 secondes
  8. Inspirer en gardant le ventre contracté et rentré (l’inspiration est très faible)
  9. Visualiser l’air qui descend dans son ventre et forme une boule d’énergie compacte. Cette boule grandit à chaque inspiration.
  10. Expirer à fond
  11. Recommencer le 8-9 encore 6 fois
  12. Inspirer à fond en relâchant le périnée
  13. Prendre plusieurs grandes respirations
  14. Recommencer au moins 2x

Cet exercice peut être fait facilement en attendant le bus, à son bureau, pendant les publicités, etc. Trois fois par jour est idéal, mais 1x vous apportera déjà plein de bienfaits :

  • Être rempli d’énergie
  • Augmenter ses capacités de matérialisation
  • Être plus ancré
  • Diminuer la graisse viscérale
  • Renforcer la ceinture abdominale (surtout les muscles profonds)

Se charger en Mana

La Mana est l’énergie qui soutient toute la création en Polynésie et à Hawaï. Cette force se trouve partout. Quoi qu’on veuille réaliser, la mana est la source d’énergie. On en utilise pour toutes nos actions.

Par une respiration consciente, il est possible de se charger en Mana afin d’avoir plus de ressources pour se soigner, soigner les autres, matérialiser ce que l’on désire, etc.

  • Respirer profondément en se concentrant sur son ventre au niveau de son nombril
  • Visualiser l’air autour de soi rempli de particules de lumière brillante
  • Inspirer cette lumière dans son ventre, voir une boule de lumière grandir à chaque inspiration
  • Se concentrer sur son ventre en expirant
  • Respirer ainsi une dizaine de fois
  • Inspirer en se concentrant sur le centre de la Terre, expirer en se concentrant sur son ventre une dizaine de fois
  • Inspirer en se concentrant sur le ciel, expirer en se concentrant sur son ventre une dizaine de fois

Cet exercice simple permet de recharger ses batteries très rapidement.

Des exercices similaires permettent de programmer la Mana en fonction de notre intention. Nous vous en parlerons dans un autre article.

Respirer en conscience

Respirer est un acte vital et pourtant nous n’y pourrons presque aucune attention, sauf lorsque quelque chose dysfonctionne. Avoir conscience de sa respiration est la manière la plus simple de profiter de ses bienfaits sans contrôle ou exercice.

La base est simplement de sentir ce qui se passe en nous lorsque nous respirons.

  • Comment l’air passe dans notre nez
  • Notre poitrine et notre ventre qui se gonflent
  • Les muscles qui se contractent et se détendent
  • La sensation générale liée au fait de respirer
  • Notre vitesse de respiration

Il est possible de le pratiquer seul ou de le mélanger à une autre activité. Je le fais par exemple en écrivant ces lignes. L’idéal serait d’être toute la journée dans cette respiration consciente.

Respirer pour vivre

Qui dit respirer, dit aussi prendre le temps de sortir du stress pour respirer et profiter de la vie. C’est vivre pleinement notre incarnation, accepter notre corps et notre vie, ici et maintenant.

Prenez un moment pour vous arrêter et respirer en Conscience. Comment vous sentez-vous ? Comment aimeriez-vous manifester plus d’énergie dans votre vie ?

Amicalement vôtre,

Wanderer & Bhân

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :