La colère et l’amour

Table des matières

Que nous le voulions ou non, les émotions sont une part importante du fonctionnement du monde. Même dans notre société, qui se targue d’être scientifique et rationnelle, nous voyons bien combien nous réagissons émotionnellement aux événements du monde.

Nous éprouvons des émotions chaque fois que nous vivons ou voyons quelque chose. C’est normal, nous sommes humains.

Dans cet article, nous allons voir que nos émotions ont des répercussions bien au-delà de notre vie et de ce que nous croyons. Nos émotions sontIl est important de savoir ce que nous voulons nourrir dans notre vie et dans l’évolution de la Terre pour incarner ce que nous voulons vraiment, au-delà d’une sur-émotionnalitée. Nous avons tous une part de responsabilité dans ce qui se passe autour de nous.

Nos émotions humaines

Les humains sont des êtres d’émotions. Il n’est pas possible de vivre sans. Beaucoup de personnes essaient de neutraliser leurs émotions, mais à la fin ils s’en retrouvent esclaves.

Quand on est sur cette Terre, mais pas de cette Terre, on peut se demander quelle est l’utilité de ces émotions. Elles font bien souvent souffrir et sont la source de bien des problèmes. La peur, la colère, la haine, l’amour sont à l’origine de la plupart des guerres, des souffrances ou des massacres.

Cependant, les émotions sont aussi à la base de la vie et des plus belles créations. Sans émotions, il n’y a pas de joie et de bonheur, ni d’énergie pour changer les choses ou se transformer.

Émotion vs émotionnalité

Il ne faut pas confondre ressentir une émotion et plonger dans l’émotionnalité en la nourrissant.

Par exemple, si une personne perd quelqu’un de proche, c’est normal qu’il traverse un deuil et les émotions qui y sont reliées. Cependant, si elle nourrit ces émotions et les conserve plus longtemps qu’elle n’en a réellement besoin, elle finira par créer une attache toxique qui l’entraînera dans un cercle vicieux sans fin.

Je peux ressentir de la peine pour quelqu’un et agir pour l’accompagner vers un mieux être, c’est équilibré. Cependant, si je rentre en dépression parce que je vois des gens souffrir, cela ne les aide pas, au contraire.

Pourquoi rester dans l’émotionnalité ?

Généralement parce qu’on y trouve des bénéfices. Si je reste dans le malheur, j’aurais l’impression qu’on prend soin de moi, si je conserve de la colère, je serais protégé contre de nouvelles agressions, si je me sens mal parce que des enfants meurent de faim, ça fait de moi quelqu’un de bien…

Nous avons plein d’excuses pour rester dans l’émotionalité. Nous avons la sensation que cela nous nourrit alors qu’en réalité, cela ne nourrit que nos créations éthériques, les égregores et les formes pensées.

Des formes pensées ou des égrégores

Le problème de l’humanité est que nous n’avons pas Conscience de l’impact de nos pensées et surtout de nos émotions. Nous pensons qu’elles ne restent que dans nos têtes, sans avoir d’influence sur nos vies et celles des autres. En réalité, lorsque vous vous énervez contre le chauffard qui vous a coupé la route, vous nourrissez l’énergie de colère au niveau mondial. Quand cette énergie est trop grande, elle peut provoquer de grands troubles, voir des guerres.

Nous affichons souvent fièrement notre libre arbitre sans nous rendre compte que nous l’avons abandonné depuis longtemps à nos propres créations.

Formes pensées

Nous avons déjà décrit la création des formes pensées. Ces formes d’énergies sont crées lorsqu’on pense de manière répétée ou continue à une même chose. Les émotions en particulier leurs donnent de la puissance.

D’après Abraham Hicks, il faut 17 secondes de concentration sur une pensée pour créer une forme pensée. Cependant, une seconde d’émotion puissante suffit à en matérialiser une en lien avec les idées passant dans notre tête à ce moment.

Ces formes pensées restent autour de nous dans l’espace éthérique, se nourrissant de l’attention qu’on leur porte et de nos émotions. Quand elles deviennent suffisamment grandes, elles peuvent développer un esprit propre et devenir indépendantes.

Elles peuvent alors nous influencer, nous forcer à conserver certaines émotions ou pensées. Nous devenons peu à peu leurs serviteurs.

Les égrégores

Là où ça se complique est lorsque plusieurs personnes se concentrent sur une même idée, soit de conserve, soit totalement indépendamment.ils forment alors un égrégore, une entité éthérique indépendante, capable de manipuler les foules dans le but de continuer à exister.

Au début, un égrégore obéit aux humains qui l’ont conçus. Il va les aider à matérialiser leur idée, leur concept. Plus on nourrit un égrégore, plus il devient puissant. Cette force lui permet ensuite de manipuler les personnes et d’agir sur les événements afin de se renforcer encore. Il peut ainsi acquérir une puissance extrêmement grande, bien plus que n’importe quel humain individuel.

Nourrir les égrégores que l’on désire

Les égrégores étant partout, il est très difficile de se détacher de tous. Il faudrait être dans un non attachement total, tel Buddha ou le Christ. Ce n’est ni possible ni désirable pour tout le monde.

Sans devoir atteindre un niveau de sagesse aussi élevé, nous pouvons, chacun à notre niveau, choisir les égrégores à qui nous donnons notre énergie, en Conscience.

La plupart des personnes ne sont pas conscientes que leurs émotions nourrissent des égrégores, ils tombent alors dans un cercle vicieux qui les emmènera de plus en plus loin d’eux dans les griffes des égrégores.

Avez-vous déjà remarqué que les personnes qui ont peur d’être cambriolées ou attaquées sont celles à qui ça arrive le plus souvent ? En leur faisant subir ce qu’elles redoutent, l’égrégore s’assure qu’elles continueront à leur fournir un maximum d’énergie.

Des égrégores mondiaux

Certains égrégores existent depuis des dizaines de millénaires et ont une portée mondiale. Ils sont si puissants qu’ils peuvent influencer la plupart des humains, nous faisant tomber dans des émotions qui ne sont pas les nôtres et provoquant de grosses perturbations mondiales.

Voici quelques exemples des égrégores les plus puissants :

  • La colère et la haine
  • La sécurité
  • L’amour
  • Le pouvoir
  • La spiritualité

Chacun de ses puissants égrégores ont d’autres égrégores sous leur contrôle, comme une constellation où tout est relié.

Faire un choix

Si je me laisse aller à la colère, je vais nourrir les égrégores liés à cette émotion. À la fin, ils seront si puissants qu’ils pourraient déclencher des conflits ou des guerres afin d’augmenter encore les sentiments de haines.

À l’inverse, plus je me tiens dans l’amour, plus je nourris les égrégores qui y sont liés. Ils étions alors augmenter toutes les situations qui augmenteront l’amour et la joie sur la Terre.

Nous avons donc tous à choisir ce que nous voulons pour nous et le monde. Il n’y a pas de bon ou de mauvais choix, il faut juste prendre la responsabilité de ce que nos émotions entraînent.

Le centième singe

Bien sûr, nous pouvons nous cacher derrière le fait que notre énergie pèse bien peu comparée à celle de tous les êtres vivants. Il s’agit d’une ruse de notre ego pour nous éviter de prendre notre responsabilité. On fait la même chose par rapport à l’écologie.

La relation entre les humains et les égrégores est complexe. Lorsque nous nous détournons en Conscience d’un égrégore pour donner notre énergie à un autre, cela donne l’occasion à d’autres personnes d’en faire autant. Comme un jeu de dominos, nous pouvons ainsi déclencher une cascade de changements qui affecteront le monde.

Lorsqu’une certaine quantité de personnes passent d’un égrégore à l’autre, cela provoque un changement global d’équilibre des puissances.

Il y a par exemple eut des expériences où un grand nombre de personnes se sont rassemblées pour méditer dans une ville, ce qui a eu pour effet de faire diminuer la criminalité dans cette ville.

Nous pouvons donc tous faire quelque chose pour que le monde aille dans une direction plus harmonieuse.

Se concentrer sur les émotions bonnes pour nous et le monde

Il est donc primordial de décider quelles sont les émotions les meilleures pour nous et le monde. Une fois décidé, nous devons travailler sur nos émotions pour qu’elles aillent au maximum dans ce sens.

Pour cela, il est important d’être attentif à nos idées et à nos émotions. Puis nous pouvons utiliser des exercices comme la flamme du cœur ou des affirmations pour transformer sa manière de penser ou de ressentir.

Par exemple, si je me mets en colère en apprenant aux informations qu’un homme a frappé une femme, je peux à la place envoyer de l’amour aux deux afin de rendre leur vie plus facile.

Ce n’est pas facile au début, mais chaque avancée permet de changer le monde à notre échelle. Plus nous le ferons et plus la Terre pourra trouver une harmonie où tout le monde pourra se développer.

Amicalement vôtre,

Wanderer & Bhân

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :