21 habitudes qui nous empêchent d’être discipliné

Table des matières

Tout le monde ou presque souhaiterait avoir plus d’auto-discipline (même si le mot fait grincer des dents) pour réaliser ses projets, avancer sur ses chemins de matière et de lumière.

Cependant, très peu de personnes arrivent à installer la structure interne qu’ils aimeraient.

Le Dr Achille Wealth a découvert 21 habitudes qui nous empêchent d’être aussi discipliné que nous l’aimerions. Il les a référencé dans son livre Le pouvoir de l’auto-discipline.

En voici un résumé. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous conseillons de lire son excellent livre.

1) le manque d’amour pour soi

La discipline est avant tout un geste d’amour pour soi-même. On fait du sport, on médite, on avance dans ses projets pour son propre bien. Même si on a l’impression de le faire pour quelqu’un d’autre, au final ça nous fait plaisir de lui faire plaisir.

Si on ne s’aime pas, on ne peut pas nourrir l’énergie pour mettre en place la structure interne. En utilisant la flamme du coeur par exemple, on peut augmenter l’amour pour soi.

2) Se plaindre

Nous avons souvent l’habitude de nous plaindre de tout ce qui ne va pas dans notre vie. Le problème est que plus nous nous plaignons, plus nous ancrons le problème en nous. Cela sape notre confiance en nous capacités et la discipline que nous essayons de mettre en place.

À chaque fois que nous pensons à nous plaindre de quelque chose, programmons-nous pour exprimer de la gratitude pour les cadeaux que la vie nous fait.

3) Blâmer les autres

Accuser les autres des difficultés que l’on rencontre nous enlève notre pouvoir personnel. Nous ne pouvons pas avancer si l’autre ne change pas. La discipline ne sert à rien si nous sommes bloqués par les actions des autres.

La solution est le pardon. À force de pardonner aux autres, on va finir par se rendre compte qu’il n’y a rien à pardonner.

4) Le besoin de plaire

Si on a besoin de plaire, on va agir pour de mauvaises raisons. Cela va nous mettre dans l’énergie du contrôle et pas de la discipline. Pour que notre structure interne fonctionne, il est nécessaire que nos motivations viennent de notre vérité intérieure.

Décider de mettre sa vérité intérieure en premier est un pas très important vers une juste discipline.

5) Ne pas prendre soin de son corps

Notre corps est notre source d’énergie, notre réserve, le véhicule qui nous transporte dans cette incarnation. Les spécialistes de la réussite peuvent estimer avec précision les chances de réussite d’une personne au soin qu’il prend de son corps et de sa santé.

Notre discipline doit concerner en premier notre corps si nous voulons durer dans le temps que ce soit au niveau sport, alimentation, sommeil, boisson, etc.

6) Penser avoir du temps

Ce qui mine notre auto-discipline, c’est que nous pensons toujours avoir du temps. Ce n’est pas grave si je ne le fais pas aujourd’hui, je commencerai demain. Et ça jusqu’au moment où il n’y a plus de demain.

Vivre comme si on devait mourir le lendemain a plusieurs avantages :

  • Éviter de repousser au lendemain ce qui est important pour nous
  • Laisser tomber ce qui n’a pas d’importance
  • Profiter de chaque instant

Plein de personnes changent de vie lorsqu’elles apprennent qu’elles n’ont plus que 6 mois à vivre. C’est dommage. L’essentiel est de profiter de l’instant présent et de la chance de vivre.

7) Vivre dans un rêve, sans plan d’action

Rêver est important pour avancer dans sa vie. Cependant, si on vit dans un rêve qui n’a rien à voir avec notre réalité, sans plan pour nous conduire d’un point à l’autre, nous nous comparerons toujours à ce que nous n’avons pas, ce qui minera notre résolution.

Par exemple, si je rêve en permanence du moment où je serai millionnaire et que je dois travailler dur pour gagner 5000.-, je vais vite me démotiver car cette somme me semblera dérisoire pour arriver à mon objectif.

Pour soutenir sa structure interne, il est important de mettre en place des plans d’action plus que des objectifs.

8) Prendre en otage le passé

Tant qu’une partie de nous reste coincée dans nos souvenirs, elle mine nos tentatives de mettre en place de nouvelles habitudes de vie. Si nous avons eu de la difficulté à mettre en place une discipline à un moment du passé, notre mental nous rappelera sans cesse que nous ne pouvons pas y arriver.

Il n’est pas possible de changer le passé. Il n’est même pas sûr qu’il ait existé comme nos souvenirs nous le font croire. Nous pouvons par contre, ici et maintenant, accepter de pardonner, lâcher prise de nos souvenirs pour créer ce qu’on veut vraiment.

9) Rester dans un mauvais cercle

Si on imagine quelqu’un d’alcoolique qui cherche à arrêter tout en fréquentant un groupe d’amis qui aiment faire la fête et boire. On imagine que cette personne aura beaucoup de difficulté à réussir son sevrage.

Il en va de même chaque fois que nous voulons changer une habitude ou mettre en place une discipline de vie. Si nos proches ne vont pas dans la même direction que nous, nous aurons soit tendance à leur imposer notre nouvelle manière de voir ou ils nous tireront inconsciemment vers l’arrière.

Il est important de s’éloigner des personnes qui nous retiennent, quand on le peut. Si ce sont des personnes très proches de nous, il vaut alors mieux discuter avec elles afin de mettre au point une manière de vivre en harmonie.

10) Avoir des croyances limitantes

Nos croyances font partie de ce qui peut le plus nous empêcher de mettre en place une bonne auto-discipline. Si mes croyances vont à l’encontre de ce que je veux mettre en place, mon inconscient va lutter contre mon conscient et il gagne toujours en confrontation directe.

Voici quelques exemples de croyances limitantes classiques :

  • Ça va être difficile de tenir mes nouvelles habitudes
  • Je n’ai pas la volonté
  • Je suis nul
  • Ça ne sert à rien, je n’y arriverai jamais
  • Je ne mérite pas de réussir
  • Il faut (ajouter ce à quoi vous pensez) pour réussir

Dès qu’une croyance va dans le sens de nous bloquer ou de nous faire croire que ça va être difficile, elle va nous limiter.

Vous pouvez travailler sur vos croyances limitantes grâce à ces exercices simples ou consulter un thérapeute.

11) Vivre une vie de façade

Lorsque nous vivons tourné vers l’extérieur, que nous ne sommes pas alignés sur nos valeurs, nous ne pouvons pas être dans la vraie discipline, celle qui vient de l’intérieur. Au lieu de cela, nous restons dans le contrôle afin que notre masque ne se fende pas. Rien n’est possible dans cet état.

Il est primordial de se reconnecter à ses valeurs et à qui on est afin de déterminer les aspects importants pour nous et mettre en place de vraies actions.

12) Répondre aux attentes de tout le monde

Lorsqu’on donne toute son énergie pour sauver le monde, on n’en a plus assez pour réaliser ses objectifs. Il y aura toujours quelque chose qui se mettra en priorité de ce que nous souhaitons mettre en place.

Penser à soi en premier permet de mieux prendre soin des autres ensuite.

13) l’habitude d’être indiscipliné

Plus on accepte d’être indiscipliné, plus on aura de difficulté à se discipliner. Il est primordial d’entraîner sa compétence à rester discipliné.

Souvent, nous tombons dans le piège de nous accorder quelques jours sans discipline, histoire de nous reposer. Cela augmente notre capacité à être indiscipliné ce qui rendra très difficile la reprise de nos bonnes habitudes (la plupart des personnes n’y arrivent pas).

14) L’autosabotage

Nous nous sabotons souvent en nous jugeant avec dureté. Chaque fois que nous jugeons ce que nous faisons ou ce que nous sommes, nous sapons notre capacité à mettre en place une structure interne.

Il est donc primordial de remplacer son jugement par des affirmations positives et de l’amour pour soi.

15) Faire les choses uniquement pour l’argent

Même si l’argent n’a rien de mauvais en soi, sur le moyen terme, ce n’est pas un bon motivateur s’il n’est pas accompagné d’un but plus profond. Tous ceux qui réussissent ont une motivation de changer le monde (en bien ou en mal) et pas uniquement de faire de l’argent.

Qu’est-ce qui vous motive vraiment à réussir ?

16) Consommer ce que les médias sociaux nous propose

Que nous en soyons conscient ou non, nos cerveaux sont de vrais éponges. Tout ce qui s’écrit dans les médias sociaux ou aux informations nous influence profondément.

Contrairement à ce qu’ils essaient de nous faire croire, ces médias ne sont pas faits pour nous rendre heureux, au contraire. Plus nous les regardons, plus nous pourrons du temps, et plus notre capacité à mettre en place de la structure interne diminue.

Les réseaux sociaux et autres médias sont donc à consommer avec beaucoup de modération. Si vous avez besoin de vous occuper l’esprit, un livre vous fera plus de bien.

17) Avoir l’esprit fermé

Un esprit fermé est un signe de contrôle. Notre ego refuse les nouvelles idées car elles sont par essence imprédictibles. Il cherche donc à les éloigner le plus possible.

Une bonne discipline accepte les nouveautés qui améliore l’efficacité ou les effets de notre travail. Par exemple, si je trouve une méthode de méditation plus appropriée à mes besoins mais que je reste sur ce que je connais, je raterais une chance d’évoluer plus rapidement et harmonieusement.

Il est important de conserver un esprit ouvert à la nouveauté afin de s’adapter à ses besoins du moment.

18) Le manque d’équilibre

La discipline doit être équilibrée pour être viable. Quelqu’un qui sacrifierait sa vie privée pour son travail ne tiendra pas longtemps.Il s’agit d’équilibrer au mieux tous les aspects de sa vie.

Une bonne structure interne accorde du temps au travail, à la famille, aux amis, au développement personnel, à la spiritualité. Selon les besoins, les temps peuvent être adaptés, mais il est important de conserver un équilibre relatif pour que discipline rime avec bien-être et constance.

19) Vivre en automatique

Nous vivons la plupart du temps en mode automatique, sans vraiment réfléchir à ce que nous faisons. La discipline n’est pas répéter sans réfléchir les mêmes pensées, les mêmes idées, les mêmes actions… C’est agir en Conscience à chaque instant.

Observez dans votre vie le nombre de choses que vous faites, que vous pensez, vos réactions automatiques. À chaque fois, demandez-vous s’il existe une autre voie plus adaptée à vos besoins.

Prendre l’habitude de vivre en Conscience ici et maintenant est le meilleur moyen pour cesser de vivre en automatique et enfin commencer à profiter pleinement de sa vie.

Pour cela, il est nécessaire de savoir se déconnecter de temps en temps des réseaux sociaux, des informations, etc. pour juste profiter du soleil, de la nature, de l’air, des gens qu’on aime ou simplement de passer du temps avec soi-même.

20) Passer une grande partie de son temps à faire des choses qui vous éloigne de votre but

La plupart des personnes se plaignent de manquer de temps. Cependant, si elles analysent leurs vies, elles se rendront vite compte qu’elles sont remplies d’activité qui ne nous approchent pas de leur objectif.

Nous avons tous des éléments de nos vies qui ne nous conviennent pas, pourtant nous ne faisons rien pour les modifier et nous répétons sans arrêt les mêmes schémas en nous plaignant que rien ne se change.

Nous avons tous un temps d’existence limité et nous avons la responsabilité et le pouvoir de choisir ce que nous désirons en faire. En commençant quelques minutes par jour, il est important de chercher ce que l’on veut vraiment et d’y consacrer de plus en plus de notre temps en abandonnant ce qui n’est pas réellement important.

21) Le manque d’action engagée

La cause numéro 1 de la procrastination et de l’échec sont le manque d’engagement. Pour s’engager pleinement dans une activité, il est important qu’elle ait du sens pour vous (et pas simplement parce que c’est l’avis de votre grand-mère).

Si on leur demande pourquoi elles font les choses, la plupart des personnes ne connaîtront pas la réponse ou donneront une raison extérieure ou limité. Par exemple : il faut bien gagner de l’argent, c’est normal dans un couple, c’est mon médecin qui me l’a dit…

Sans vrai engagement, même si nous agissons, nous ne mettons pas réellement d’énergie dans nos actes. Moralité, nous avons beaucoup de peine d’aller jusqu’au bout et à réussir. Du coup, nous abandonnons rapidement et nous nous déprécions de me pas y arriver.

Faire de son mieux dans se mettre de pression

La plupart des personnes de reconnaissent dans la plupart de ses 21 habitudes. Nous ne faisons pas exception à la règle.

L’idée de changer toutes ces habitudes d’un coup peu donner le tournis et permettre à notre mental de nous en dissuader en nous faisant croire que nous n’y arriverons jamais.

La solution à ce problème est de faire de son mieux chaque jour avec l’intention de changer ses habitudes un peu plus chaque jour.

Dans les prochains articles sur le sujet, nous vous présenterons des moyens pour améliorer votre auto-discipline.

Amicalement vôtre,

Wanderer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :