Les 3 Moi : inférieur, médian et supérieur

Table des matières

Plusieurs sagesses anciennes et modernes séparent notre moi en 3 parties. Les noms donnés à ces parties peuvent changer d’un enseignement à l’autre, mais voici ceux généralement utilisés :

  • Le moi inférieur ou Upilipili notre inconscient : lié au corps, aux émotions et au système nerveux involontaire et à l’inconscient. Il est celui qui perçoit tout ce qui est autour de nous physiquement et énergétiquement. Il dirige le corps, l’environnement et est celui qui enregistre les informations (mémorisation, croyances…).
  • Le moi du milieu ou Kane (prononcé Kané) notre conscient : lié à tout ce qui est cérébral, à notre système nerveux volontaire et à notre conscient. Il est celui qui lit cet article et décide de la route à suivre.
  • Le moi supérieur ou Aumakua notre Conscience, notre part divine : lié à notre 8ème chakra, il est relié à la matérialité par notre épiphyse. Il est celui qui nous accompagne et nous conseille dans la vie avec des synchronicités.
    Certains le nomment également notre ange gardien, même si selon moi il s’agit de deux choses séparées

Importance de ces Moi dans notre vie

Ces 3 Moi forment l’ensemble de notre être. Il est donc capital de bien les comprendre pour être maître de sa vie.

Chez la plupart d’entre nous, ces 3 parties ne cohabitent pas en harmonie ce qui entraîne un déséquilibre général de notre vie.

Quels sont exactement les rôles de ces parties ? Comment les équilibrer ? Comment maîtriser notre vie ?

Il faut d’abord comprendre ce qu’elles sont.

Le Moi médian

Simple et droit ?

Le Moi médian est incontestablement celui qui est le plus facile à comprendre. Pour beaucoup d’entre nous, il est nous, la seule partie de nous.

Selon les traditions anciennes, le Moi supérieur et le Moi inférieur s’unissent et forment le Moi médian afin qu’il contrôle le conscient pendant l’incarnation.

Au niveau psychologique, on peut le comparer à notre conscient. Tout comme lui, c’est le Moi médian qui est responsable de percevoir ce dont on a conscience.

Rôles du Moi du milieu

Il est chargé de déterminer ce qui est important pour nous, ce que nous voulons mémoriser et la direction que nous voulons prendre.

Il détermine les croyances qui seront enregistrées dans notre inconscient.

Cependant, son seul moyen d’agir est de donner des instructions au Moi inférieur. Il ne peut rien faire en l’absence de ce dernier.

Son rôle principal est de déterminer ce qu’on veut vraiment vivre.

Une expérience à incarner

Le moi médian a été créé pour vivre cette incarnation, expérimenter ce qu’il souhaite vivre et ce que les autres parties lui proposent comme chemin.

L’entièreté de ses perceptions sont conditionnées par le moi inférieur, tout comme les perceptions du cerveau sont conditionnées par le corps.

Notre incarnation est donc dépendante des croyances ancrées dans notre moi inférieur.

Nous ne percevons pas la réalité, juste la projection transmise par les autres parties de nous-mêmes.

Disparition à la mort

Lorsque notre incarnation est terminée, le Moi médian disparaît.

L’énergie utilisée pour le construire retourne à la source ou à la Terre.

Avoir un bon Moi du milieu

Pour fonctionner en harmonie avec les autres parties et trouver sa place sans forcer, le Moi médian doit :

Eviter de:

  • Penser être celui qui agit : il va alors s’épuiser sans résultat
  • Vouloir tout contrôler : comme un bon chef, il doit donner ses instructions puis laisser faire son équipe sans être toujours sur leur dos
  • Laisser tout aller sans instruction claire : l’incarnation n’a alors pas de direction et part dans tous les sens
  • Croire que nos perceptions sont la vérité : elles sont dépendantes de nos croyances, changeons de croyances pour changer de perception
  • Se perdre dans des activités virtuelles (jeux, médias, réseaux sociaux) : un peu cela ne pose pas de problème, mais en trop haute dose, cela empêche d’être vraiment et pleinement incarné
  • Le drama

Privilégier :

  • Discuter avec ses autres Moi : régulièrement faire une réunion avec les autres parties de soi et leur dire ce que l’on veut, mais aussi les écouter. Un peu comme une réunion du personnel.
  • Faire les choses en Conscience : profiter pleinement de son incarnation
  • Donner des instructions claires par rapport à ce qu’on veut vraiment
  • Lâcher prise du résultat
  • Faire des exercices de respiration
  • Méditer (par exemple avec la méditation avec les 12 phrases)
  • Se laisser guider par son moi supérieur et les énergies

Le Moi inférieur

On ne l’appelle pas Moi inférieur parce qu’il est moins important, mais parce qu’il est lié directement avec le corps et la Terre.

Rôles du moi inférieur

Il gère quasiment toute notre vie. Il est l’interface entre notre Moi médian et le monde. Un peu comme une console qui sert d’interface entre le joueur et le jeu.

Il contrôle particulièrement :

  • Le corps
  • Les émotions
  • La mémoire
  • Les perceptions
  • Le contact avec le moi supérieur
  • La matérialisation
  • Les énergies terrestres

Un lien aux ancêtres

Notre moi inférieur est lié à nos ancêtres. Avant la naissance, le moi supérieur vient consulter les forces terrestres afin de leur demander l’assistance d’un moi inférieur.

Ces dernières en choisissent un avec des ancêtres correspondant aux besoins de la lumière et de cette incarnation.

Les Moi supérieurs et inférieurs fabriquent alors le Moi médian et l’incarnation peut commencer.

Le moi inférieur conserve donc en lui les croyances, blessures et expériences de nos ancêtres et de nos vies antérieurs.

Fonctionnement du Moi inférieur

Proche de la définition de l’inconscient, le Moi inférieur a un fonctionnent à la fois complexe et simple.

Complexe parce qu’il gère un nombre de fonctions presque infinies tant au niveau du corps que de notre environnement. Ses capacités vont bien au delà de ce que nous pouvons imaginer.

Simple car sa manière de voir le monde est un peu comparable à celle d’un enfant ou d’un ordinateur : il ne se pose pas de question, il agit en fonction de nos croyances.

Défini par nos ancêtres et nos croyances

Lors de sa création, les ancêtres ont doté le Moi inférieur d’un certain nombre de connaissances, compétences et croyances.

Elles nous permettent de savoir comment respirer, manger, interagir avec notre environnement, etc.

Les ancêtres ont aussi placé dans le Moi inférieur les caractéristiques importantes pour cette incarnation en fonction de ce qui l’on doit expérimenter dans cette vie.

Un enfant ne naît jamais “vierge”, il a déjà des croyances et des caractéristiques qui influenceront sa vie et sa manière de voir le monde.

Retour dans les énergies des ancêtres

A notre mort, le Moi inférieur se réunit avec l’esprit des ancêtres. Son énergie pourra ensuite être utilisée lors d’une prochaine incarnation.

Il arrive cependant que certains Moi inférieurs refusent de disparaître. C’est généralement dû à des croyances par rapport à la mort (par exemple la peur de disparaître, l’attente d’un sauveur pour notre âme, etc) ou à une mort si violente et soudaine que le Moi inférieur n’a pas compris qu’il était mort.

C’est ainsi que se forme les fantômes. Leurs émotions et croyances doivent être nettoyées afin de leur permettre de rejoindre leurs ancêtres.

Avoir un bon moi inférieur

Si nous n’avons pas d’action directe sur notre Moi inférieur, nous pouvons influencer son action en lui donnant des instructions claires grâce à notre Moi du milieu.

Il réagit avant tout comme un enfant surpuissant, il s’agit donc d’en prendre soin.

Éviter

  • Les pensées concernant les choses qui ne vont pas dans le sens de ce que l’on veut. Cela leur donnerait un trop grand poids dans notre vie et pourrait les transformer en croyances inconscientes
  • De constamment critiquer son corps ou ses réactions : la critique bloque le Moi inférieur au lieu de lui proposer de changer
  • De donner des aliments contradictoires avec nos besoins : cela lui “montre” qu’on ne l’apprécie pas et, en se sentant rejeté, pourra réagir “contre” nous
  • D’agir d’une manière qui nous détruit, cela lui montre le “mauvais exemple”, créera des croyances inconscientes et finira par nous auto-détruire
  • Les émotions négatives. Le Moi inférieur va essayer de les reproduire en boucle, créant ainsi encore des croyances inconscientes qui ne nous amèneront jamais dans la direction que nous souhaitons.
  • De s’accrocher à des croyances qui ne nous aident pas à avancer dans la bonne direction

Privilégier

  • Dire à son Moi inférieur ce qu’on attend de lui avec des mots clairs, simples et précis, rester le plus factuel possible
  • Les émotions constructives comme l’amour et la joie
  • Montrer à son corps qu’on l’aime : en lui faisant des compliments, des cadeaux, des câlins, en mangeant des aliments nous aidant à vivre en étant heureux et en bonne santé
  • Méditer sur le corps (pleine conscience, vipassana, respiration, sentir son corps)
  • Visualiser des symboles de ce que nous voulons vraiment : il réagit toujours fort aux symboles
  • Pratiquer des rituels pour matérialiser ce qu’on veut vraiment : un rituel est n’importe quelle action codifiée qui a une signification profonde pour nous, comme écrire un journal toujours à une certaine heure et à un certain endroit

Le Moi supérieur

Il correspond à notre part de lumière. La part de nous restée là haut afin de nous observer vivre.

Décision de l’incarnation

Le Moi supérieur est notre part immortelle, constante d’incarnation en incarnation.

Il peut décider d’une incarnation sur Terre ou sur n’importe quelle planète des différents Univers.

Lorsqu’il souhaite créer un corps sur Terre, il va voir les ancêtres et leur demande de l’associer à un Moi inférieur.

Les deux fabriquent ensuite le Moi du milieu.

Le karma

Le Moi supérieur s’incarne car il a des expériences à observer. Il va placer le Moi du milieu dans des situations particulières et voir comment il se débrouille.

C’est ce que nous appelons le karma.

Contrairement à ce qui est cru par beaucoup de personnes, le karma n’est pas une punition liée à des fautes que nous avons commises dans des vies précédentes. Il s’agit juste de situation à expérimenter.

Le moi supérieur n’ayant jamais été incarné, il ne comprend pas les notions de souffrances et de difficultés. C’est pourquoi il peut nous mettre dans des situations difficiles sans le vouloir

Vivre dans la lumière

Le Moi supérieur ne quitte jamais la lumière, il ne rentre même pas dans l’illusion que nous pouvons être coupé d’elle.

Il est l’observateur plein d’amour inconditionnel qui est là pour vivre des situations par procuration.

D’un côté, on pourrait dire que le Moi supérieur est notre vrai moi. Le Moi conscient de ce qui est. Même si en réalité chaque partie est Moi.

Une aide de tout instant

Même s’il nous a mis dans les situations nécessaire à son apprentissage, le Moi supérieur veux aider les autres parties, si celles-ci le lui autorise. Cela fait aussi partie de l’expérience.

Il ne peut rien faire sans leur accord des autres Moi. Comme il n’est composé que de lumière, son énergie n’a pas d’effet direct sur la matière.

Il peut seulement agir à travers notre corps ou les autres êtres incarnés. Par exemple, en nous donnant des conseils, en influençant notre Moi inférieur ou en créant des synchronicités.

Une aide parfois délicate

Sa nature désincarnée fait qu’il ne comprend pas toujours les difficultés que les autres Moi traversent.

Du coup, ses conseils sont parfois inadaptés ou difficiles à mettre en œuvre.

Par exemple, imaginons que je manque de temps, il pourrait m’emmener vers un licenciement ou la faillite de mon entreprise sans prendre en compte les difficultés que cela me causerait mais me donner ainsi “beaucoup” de temps “libre”.

Demander son aide

Le canal de communication entre le Moi médian et le Moi supérieur passe par le Moi inférieur.

Selon les croyances anagrammées dans ce dernier, la communication se fera plus ou moins facilement.

C’est pour cela que si je ne crois pas en son existence ou qu’il puisse me parler, jamais je ne l’entendrai (sauf quelques exceptions). Même s’il peut essayer de mettre sur notre route des livres ou des paroles de sagesses.

Améliorer la communication avec son Moi supérieur

Si on ne peut pas influencer son Moi supérieur, on peut ouvrir les canaux de communication afin d’entendre des messages et lui demander directement de l’aide.

Éviter

  • Les vibrations basses et lentes (colère, peur, jalousie, tristesse) qui empêchent la communication vers la lumière
  • De rester trop mobilisé sur la matière en oubliant que tout est énergie
  • Se répéter que cette communication n’est pas possible
  • Vouloir rester dans le drama et continuer à souffrir pour pouvoir se plaindre et être aimé et ainsi se sentir vivre
  • Refuser son incarnation
  • Ne pas accepter que le seul moment de pouvoir est ici et maintenant

Privilégier

  • Prier afin de demander de l’aide (pas à un Dieu extérieur à soi mais à sa part divine)
  • Être attentif aux signes
  • Faire confiance que tout est pour le mieux
  • Se mettre au service de son Moi supérieur, que le Moi médian passe au second plan
  • Faire des méditations ou des exercices de communication avec son Moi supérieur
  • Être en harmonie avec son Moi inférieur, lui parler régulièrement
  • Nettoyer les croyances qui peuvent empêcher cette communication
  • Se centrer dans son cœur (cohérence cardiaque par exemple)

Trois Moi : un seul être

Le paradoxe de la vie est que nous devons prendre conscience et accepter que nous sommes composés de ces différentes parties pour finalement revenir à l’unité.

Une fois ces trois Moi en harmonie, ils est facile de trouver la santé, le bien-être et d’atteindre l’éveil.

Prenez un moment pour respirer et vous connecter à votre cœur avant d’écrire en commentaire ce qui est important pour vous ici et maintenant.

Nous aborderons différents exercices prochainement.

Amicalement vôtre,

Wanderer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :