Une émotion à bras le corps – 2ème et dernière partie

Table des matières

Comment allez-vous aujourd’hui ? Avez-vous trouvé un temps pour respirer ?
Est-ce que les exercices vous ont aidé ? Sinon de quoi auriez-vous besoin ?
N’hésitez pas à nous en dire plus dans les commentaires 😀

Voici la 2ème et dernière partie d’une émotion à bras le corps.

L’émotionnel au quotidien

Cet article est plus axé autour de l’émotionnel envahissant, celui qui fait qu’on n’arrive pas à vivre les expériences qu’on veut vraiment (ou on le croit).

Souvent, notre émotionnel nous envahit pour une raison très simple : nous n’écoutons pas tous les signes avant coureurs (malaise, émotions, douleurs physiques, mauvaise impression, stress, énervement, etc.). Ces signaux sont d’excellente garde fou. Le seul souci, c’est que nous subissons leurs effets sans prendre en compte leur message.

Nous en arrivons même à exploser pour des “petites choses” du quotidien et nous nous haïssons de ce comportement, rentrant dans un engrenage de plus en plus malsain.

Nous nous efforçons alors de nous contrôler sans que cela ne nous apporte une réelle solution. Au contraire, cela ne fait que renforcer nos émotions.

Dans l’article précédant, je vous parlais de la respiration pour un retour à soi tout en douceur. Développons encore un peu plus les techniques permettant de se centrer en soi.

prêt à sauter dans le vide vers soi

Retour à Soi

Dans l’article d’hier, Wanderer a évoqué les 3 Moi : le moi inférieur, le moi du milieu et le moi supérieur. Ces 3 parties de qui nous sommes influencent notre quotidien.

Voici un moyen pratique pour s’apaiser avec son Moi Inférieur :

la cohérence cardiaque

c’est un exercice très simple, que vous pouvez faire n’importe où, à n’importe quel moment.
En résumé : la cohérence cardiaque fonctionne selon un schéma de 3-6-5 (3* par jour, 6 respirations par minute, 5 minutes à chaque fois) qui agit directement sur le circuit cœur-système nerveux volontaire.
En gros, vous inspirez 5 secondes puis expirez 5 secondes, le tout pendant 5 minutes.
Le cœur fonctionne principalement avec le système nerveux involontaire. Nous n’avons pas à y penser pour que ça fonctionne, tout comme pour la respiration.
Mais nous pouvons aussi agir avec notre conscience dessus, en nous concentrant, tout comme pour la respiration ;-p
Pour que les bénéfices durent, la régularité fera toute la différence.

La citation suivante me semble être la meilleure des alliées.

Une demi-heure de méditation est essentielle sauf quand on est très occupé. Alors une heure est nécessaire.
Saint François de Sales

Attendre le dernier moment quand sa maison brûle et prendre un verre d’eau pour l’éteindre en se récriant que cela ne mène à rien est une idée bien étrange, n’est-ce pas ? Et pourtant, c’est ce que nous faisons tous au quotidien.

Quand nous nous incarnons sur cette Terre, nous “oublions” une partie des connexions et des outils auxquelles nous avons accès la plupart du temps.

Les vibrations sur cette Terre nous malmènent souvent alors que, vivant dans l’amour, nous souhaitons apporter notre amour aux autres. Mais cette vibration dérange. Elle met en lumière des schémas destructeurs chez les autres qui, en réaction et dans une croyance de protection, vont nous agresser.

Perplexes, perdus, nous finissons par réagir également, nous coupant de notre nature et nous perdant dans l’immensité des émotions, égrégores et autres formes pensées.

Un autre moyen pratique ?

Les affirmations

Alors là, elle se moque de nous ?

En effet, quoi de plus commun que des affirmations ? Et pourtant, cet exercice simple est extrêmement puissant.

Une phrase définissant ce qu’on veut vivre comme expérience. Hors du drama, hors du jugement, nous posons des mots simples qui vont nous permettre de discuter avec notre inconscient, de sortir les émotions engrammées mais non exprimées.

Voici quelques exemples :

  • Moi, prénom, je choisis de vivre la situation que je vis actuellement. C’est ainsi pour le moment et, quand je serais prêt/prête, je pourrai vivre la situation dont j’ai envie.
  • Ici et maintenant, je sors de l’inconfort dans lequel je vis. Je choisis de vivre (choisissiez une situation).
  • Je suis maintenant aligné/e avec ma vraie nature.

Voici quelques exemples, qui sont un peu dérangeant je vous l’accord mais vous avez compris l’idée, non ? Si ce n’est pas le cas, contactez-nous, nous trouverons ensemble une phrase qui vous conviendra mieux.

Amicalement vôtre,

Bhân


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :