L’initiation des 6 lunes – faut-il s’isoler pour suivre l’initiation ?

Table des matières

Le processus de transformation des 6 lunes est complexe et prévu pour être suivi en groupes. À l’origine, les Esseniens qui désiraient passer de rassemblaient dans des villages spéciaux afin de s’élever ensemble vers la lumière.

Vivre ensemble permet une meilleure introspection et un travail plus soutenu. En effet, ils se soutenaient et s’aidaient les uns les autres pour atteindre leur objectif commun. Suivre un chemin d’initiation en restant dans la société moderne, tiraillé par les distractions des médias et de l’électronique, par nos amis et notre famille, peut sembler impossible.

C’est comme si nous n’avions pas d’autres choix que de demeurer où nous en sommes, de ne pas pouvoir évoluer vers ce que nous voulons vraiment.

N’y a-t-il vraiment aucune autre solution que se retirer du monde ? C’est ce que nous allons analyser dans cet article.

Se couper du monde pour l’initiation

Pouvoir se couper de la société et des autres est un élément très utile dans l’évolution spirituelle. C’est pourquoi tant de traditions proposent à leurs moines de s’isoler loin du monde et de ses distractions.

On pourrait alors croire qu’il est impossible d’évoluer spirituellement sans avoir la possibilité de se retirer du monde pendant des mois ou des années. C’est exact que monter sur la montagne, s’isoler, permet un travail rapide et que la plupart des maîtres spirituels sont passés par cette phase d’isolement total.

Cependant, cela ne signifie pas qu’on doive renoncer à évoluer spirituellement si on ne peut pas se couper du monde, il est juste nécessaire de procéder à quelques ajustements et de savoir qu’il nous faudra peut-être plus de temps pour atteindre notre objectif.

Une coupure des sources de distraction

Se couper du monde permet surtout de se couper de toutes les sources de distraction qui cherchent à obtenir notre attention :

  • Les réseaux sociaux
  • Les médias
  • Nos proches
  • Les messages en tout genre
  • Le drama et la sur-émotionnalité
  • Etc.

Même si nous continuons notre travail et notre vie normale pendant l’initiation, il est nécessaire de se couper le maximum possible de toutes ces sources de distraction.

S’il n’est pas souhaitable d’abandonner sa famille ou son travail, nous pouvons par contre facilement éviter de regarder les réseaux sociaux et les médias. Il est nécessaire d’arrêter de vouloir fuir hors de la réalité si vous désirez pouvoir suivre l’initiation des six lunes d’une manière correcte.

Moins vous aurez de sources de distraction, plus le travail sera facile pour vous.

Des moments de solitude

Un autre point très important est de s’aménager chaque jour au moins une heure de solitude complète. Si vous n’y arrivez pas entre le travail et la famille, tâchez d’avoir au moins trente minutes. Dans le cas contraire, vous ne pourrez sans doute pas suivre l’initiation.

Souvent, nous pensons que nous n’avons pas de moment de solitude à cause de notre environnement, alors que la cause la plus fréquente vient de l’intérieur de nous : l’humain étant un animal social, notre inconscient stress dès que nous sommes seuls et va tout faire pour nous trouver des occupations en groupe pour s’assurer que nous retrouvions vite de la compagnie.

Pourtant, ces moments de solitude sont nécessaires pour notre évolution spirituelle. Il est primordial de pouvoir s’en accorder le plus souvent possible, principalement pendant une initiation. Dans plusieurs traditions chamaniques et spirituelles, des périodes d’isolement sont prévues avant et après toutes grandes initiations.

En vous accordant une heure par jour uniquement pour vous, vous vous accorderez le cadeau de pouvoir vous connecter à votre part divine et à votre ange.

Ne pas rentrer dans le drama

Notre monde est construit sur les émotions. Ces dernières ne sont pas mauvaises en temps que tel, cependant nous avons vite tendance à aller ou être emmené dans la sur-émotionnalité, ce qu’on appelle le drama.

Le drama empêche presque toutes connexions spirituelles. Si les émotions peuvent être des moteurs d’évolution, le drama nous bloque parfois pendant des années là où nous en sommes.

En sortant du monde, nous parvenons à nous éloigner du drama. Cependant, il est également possible de décider de sortir du drama et de pratiquer des exercices pour s’y aider comme :

  • la logosynthèse
  • la méditation
  • le travail avec la déesse Kali
  • l’EFT
  • prendre la place de l’observateur et voir quand le drama s’invite dans nos vies
  • etc.

Attention au triangle de Karpman

Le triangle de Karpman ou triangle dramatique explique comment les relations déséquilibrées dans un groupe se déroulent. Dans ce type de relation, on est tous tour à tour victime, bourreau ou sauveur.

On a par exemple la personne qui se plaint, la victime. Une autre la critique en lui disant de se bouger, qu’elle se laisse faire, le bourreau. La troisième personne, le sauveur, vient au secours de la première. Elle critique alors la 2ème personne, devenant bourreau et la transfomant en victime. L’ancienne victime n’a alors pas d’autre choix que de sauver son bourreau… Et ainsi de suite.

Un triangle de Karpman peut nous entraîner très très loin dans le drama si on n’en prend pas garde et empêcher notre évolution spirituelle.

Se protéger des triangles dramatiques

Fuir la société et les contacts semble le moyen le plus simple pour éviter de tomber dans un triangle dramatique. Cependant, il ne s’agit généralement pas de la meilleure solution, car les problèmes nous attendront à notre retour dans la société.

À moins de se couper en permanence de la société, il est nécessaire d’apprendre à éviter de rentrer dans ce type de relation, principalement lorsque nous désirons évoluer spirituellement et nous rapprocher de notre ange. Ce dernier ne peut pas vivre avec une personne prise dans un triangle de Karpman et il s’éloignera de nous si nous y tombons.

Comment repérer et éviter de tomber dans une relation dramatique

Il est important d’observer avec attention nos réactions :

  • Dès que l’on perçoit l’envie de se plaindre au lieu d’agir, on risque de prendre le rôle de victime
  • Si on juge l’autre ou nous-mêmes, on devient bourreau
  • Le sauveur arrive lorsqu’on cherche à faire à la place de l’autre pour l’aider au lieu de simplement le soutenir dans son évolution

En général, les triangles dramatiques sont entretenus par les victimes qui appellent les côtés bourreau et sauveur des personnes autour d’elles. Il est donc important de ne pas nous laisser sombrer dans le rôle de la victime en restant vigilant quand à notre désir de nous plaindre.

Parfois, se plaindre peut sembler agréable. On a l’impression que les autres vont prendre soin de nous, que ça nous permettra de nous sentir mieux. Mais c’est l’inverse qui se passe, cela augmente juste notre mal-être et nous empêche d’évoluer pour aller vers le mieux.

Lorsque nous repérons une plainte en approche, l’idéal est d’agir, pas en nous transformant en bourreau, mais en posant une action pour changer.

Vivre hors du drama

En évitant au maximum de :

  • nous plaindre
  • juger
  • vouloir sauver les autres
  • nous laisser emporter dans l’émotionnel collectif
  • donner de l’attention à tous les éléments qui veulent nous faire plonger dans l’émotionnel

Nous pouvons éviter le drama, même en restant dans notre vie courante. Nous pourrons ainsi avancer sur le chemin de notre initiation.

Cela demande beaucoup d’entraînement pour sortir du conditionnement dans lequel nous sommes plongés parfois depuis avant notre naissance. Mais en nous accrochant malgré les fois où nous allons replonger dans le drama, nous pourrons en sortir complètement, ou jusqu’à la prochaine fois 🙂 .

Emporté par les égrégores négatifs

Réaliser l’initiation des 6 lunes amène à se connecter à l’égrégore du rituel créé par les Esseniens. Il n’est pas possible de se connecter à cet égrégore lumineux et subtil en conservant des liens avec des égrégores très lourds comme ceux de la guerre, de la peur, de la colère ou du pouvoir…

Se retirer complètement du monde met en pause les liens existants avec les égrégores, le temps de fabriquer et consolider celui avec l’égrégore Essenien.

Si l’isolement est une solution relativement facile et efficace, nous pouvons aussi décider de nous couper volontairement des égrégores que nous ne voulons plus dans notre vie afin de laisser de la place pour la connexion avec l’ange.

Choisir ses égrégores

L’important est de choisir les égrégores auxquels vous décidez de vous connecter en conscience et de favoriser ceux liés à l’amour, la paix et à la spiritualité.

Pour cela, il est nécessaire de sortir du drama et de faire des choix en conscience. Vous pouvez aussi trouver des exercices pour vous aider dans nos autres articles sur le sujet des égrégores.

Tous les matins, vous pouvez décider quels égrégores vous décidez de nourrir. Si c’est celui de l’amour, évitez tout ce qui pourrait vous donner envie de vous énerver et à la place envoyez de l’amour.

Sortir de l’hypnose du mental

La plupart d’entre nous sommes hypnotisés par notre mental. Ce dernier nous fait croire bien des illusions au lieu de regarder la réalité telle qu’elle est. Tant que nous restons dans cette hypnose, nous serons incapable de voir notre ange, même lorsqu’il sera à nos côtés.

S’isoler pendant une longue période et de méditer, comme le font certains chercheurs de vérité en passant des mois dans une grotte, permet parfois de se sortir de cette illusion.

Cependant, il existe des moyens plus faciles à mettre en œuvre. Vous en trouverez 8 dans cet article consacré à l’hypnose mentale.

Se préparer selon ses propres besoins

En ce qui concerne son évolution spirituelle, chacun a ses propres besoins. Il en va de même pour suivre de manière optimale une initiation. Certaines personnes doivent s’isoler, sortir de leur vie ordinaire, pendant que d’autres ont plus de bénéfices à faire entrer le travail spirituel dans leur vie.

De plus, chacun a une vie qui lui permet ou ne lui permet pas de s’engager dans un modèle. Faut-il attendre d’être à la retraite, avec les enfants loin de la maison pour enfin pouvoir partir en retraite et terminer son initiation ?

Peut-être si c’est ce qui résonne pour vous. De mon côté, je pense qu’il est mieux de créer les meilleures conditions possibles en fonction de nos existences et de foncer. Qui sait de quoi demain sera fait…

Et vous ? Pensez-vous qu’une initiation ne peut être pratiquée que dans une retraite du quotidien ? Ou peut-on s’adapter pour créer de bonnes conditions y compris dans notre vie courante ?

Laissez-nous vos commentaires !

Amicalement vôtre,

Wanderer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!
Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :