Kala : la limite est en moi

Table des matières

Notre vie, notre monde personnel, nous semblent souvent être limités. Répondant à des injonctions, des croyances, nous vivons nos limites en se retrouvant coincés et frustrés sans réelle possibilité d’action.

Nous pensons alors que nous sommes :

  • Des unités séparées du tout et des autres
  • En concurrence pour pouvoir survivre et nous développer
  • Limités dans nos capacités et ressources
  • Dépendant des autres pour nous développer et nous épanouir

Et si tout cela n’était qu’une illusion créée par notre esprit ? Si nous n’avions jamais quitté l’unité ?

Deux axes de lecture

Kala : la limite est en moi peut être lu de deux manières différentes :

  1. Tout est connecté, il n’y a pas de limite entre les êtres et les choses
  2. Nous pouvons tout, rien ne nous limite en dehors de nous

Ces deux lectures sont évidemment liées et complémentaires. Nous allons les traiter ensemble dans cet article.

Interprétation scientifique

Une vision classique séparée

La physique et la chimie classiques nous ont cloisonnés, limités. Les molécules qui composent ma main sont séparées de celles qui composent mon téléphone.

Chaque objet a ses propriétés, son énergie, son mouvement, etc. Cette science donne raison à la vision séparée du monde.

La biologie a aussi conduit dans cette direction, en séparant chaque organisme, rendant certains organismes ennemis comme les virus ou les bactéries.

Non seulement la science nous a séparé entre individus, mais elle nous a également découpé en petites parties : organes, cellules, molécules, atomes.

Elle nous a aussi limité dans nos capacités en nous expliquant, “preuves” à l’appui, qu’il n’est pas possible de réaliser telle ou telle chose, par exemple de guérir spontanément d’un cancer ou d’une maladie dégénérative.

Une nouvelle vision du monde

La physique quantique a modifié entièrement la vision du monde au niveau scientifique. Alors qu’on pensait avoir presque tout compris de l’univers, les scientifiques se sont aperçus qu’en réalité, on n’en comprenait rien.

La physique quantique a démontré que deux particules intriquées restent liées même si on les sépare à des milliers de kilomètres. Comme l’a compris David Bohm, les particules qui nous composent sont influencées par des nuages de plasma de l’autre côté de la galaxie. Il s’agit d’une approche non-locale de la physique.

Quantic theory thus reveals a basic oneness of the Universe
(la théorie quantique révèle donc une unité basique de l’Univers)
Erwin Schrödinger

Selon une certaine pensée, nos particules sont toutes issues du big bang. Cela implique que nous sommes tous reliés les uns aux autres et à l’ensemble de l’univers. Ce qui se passe en nous est ressenti par l’ensemble de la création.

La biologie s’intéresse aussi à ce phénomène.
La branche appelée biologie quantique a découvert que les bactéries étaient reliées entre elles par des processus quantiques, que des globules blancs séparées de notre corps réagissaient si on était infecté, même à plusieurs kilomètres.

L’observateur en physique quantique

La physique quantique garde aussi une place centrale à l’observateur. Dans l’article le monde est tel que je pense qu’il est, nous avons vu que nous pouvions influencer les choses autour de nous.

Cela implique nécessairement que nous soyons connectés. Mais aussi qu’il n’existe pas de limite à ce que nous pouvons voir ou réaliser.

Implications

Il est pour le moment difficile de déterminer l’influence de la physique quantique sur nos vies. Elle détermine le comportement du tout petit, mais dès qu’on regarde le plus grand, ce sont les règles classiques qui s’appliquent. Nous sommes pourtant tous composés de ces petites particules.

Cependant, ces connaissance changent de plus en plus nos vies et la technologie, en allant de nouveaux systèmes de codage, à des ordinateurs surpuissants, jusqu’à une nouvelle approche de notre santé.

Si la plupart des scientifiques ne reconnaissent pas l’unité, il devient difficile de soutenir que nous ne sommes pas tous liés. Cela veut dire que ce qui se passe chez moi va influencer l’autre et vice-versa.

Interprétation énergétique

C’est par rapport au concept dont nous parlons ici, que la plupart des thérapies énergétiques fonctionnent. Si le thérapeute et son client sont connectés, il est logique que l’énergie puisse circuler entre eux ou entre l’univers et eux.

L’énergie nous relie tous, quelque soit la distance. C’est pour ça qu’un soin énergétique à l’autre bout du monde fonctionne aussi bien qu’un autre fait à un mètre de distance.

J’informe mon entourage de mon énergie

Si je suis connecté à tout le monde, cela signifie que je transmets mon énergie, mes émotions, mes pensées aux autres, tout comme ils me transmettent les leurs.

C’est de cette manière que fonctionnent les synchronicités : je pense à un ami et il m’appelle. Je me sens mal avant d’apprendre une mauvaise nouvelle, etc.

Cette capacité explique comment nous influençons les personnes avec lesquelles nous sommes en interaction, par exemple un employeur, un collègue ou une amie.

C’est pour cela que les gens en pleine confiance attirent la chance pendant que d’autres souffrent de malchance chronique.

En fonction de ce que je crois, je vais avoir une influence sur le comportement de l’univers autour de moi qui fera tout pour me donner raison.

Des liens énergétiques

Si nous sommes tous reliés les uns aux autres, ces liens sont plus fort avec les gens que nous avons côtoyés ou que nous côtoyons régulièrement (par exemple avec nos parents, nos amis, notre compagne ou compagnon, nos ennemis, etc.). Plus nous avons de sentiments ou d’émotions pour une personne, plus ces liens seront puissants.

On les appelle alors des cordes ou Aka en Hawaïen. L’énergie passe de manière presque automatique au niveau de ces cordes. Cela implique que nous sommes beaucoup plus facilement influencés par les personnes qui nous touchent ou nous ont touché émotionnellement.

Lorsque nous sommes en souffrance avec ces liens, qu’on qualifie alors de “toxiques”, on utilise des techniques de visualisation où on se voit couper ces liens. Dans l’acte symbolique des bonhommes allumettes, le but est de couper ces cordes afin de ne plus être influencé énergétiquement par ces personnes où ces situations.

L’observateur en énergétique

Comme tout est lié, cela signifie que nous influençons directement ce que nous observons en fonction de nos croyances. Lorsque nous voyons l’autre comme énervé, nous allons automatiquement l’énerver.

C’est sur ce principe que ce base l’Ho’oponopono : en équilibrant ce qui en moi te rend malade, je te permets d’aller mieux.

Beaucoup de chamans du passé utilisaient ce principe, par exemple pour rétablir l’harmonie entre des personnes ou pour faire venir la pluie. Ils savaient que le problème était en eux et n’essayaient pas de corriger l’extérieur.

Les thérapeutes connaissent aussi l’importance qu’ils ont en tant qu’observateur. En visualisant son client en bonne santé, il va pouvoir l’accompagner énergétiquement vers la guérison.

Pleine responsabilité

Si on accepte qu’il n’y a pas de limite, cela implique que nous devons accepter la pleine responsabilité de tout ce qui se passe dans notre vie.
Responsabilité et non pas faute. Il n’y a pas de faute, seulement des expériences plus ou moins agréables qu’on vit, amenées consciemment ou non.

Tant que nous croyons pouvoir être influencé à et par l’extérieur, nous avons une limite. Nous croyons qu’il y a un extérieur séparé, et que cet extérieur nous empêche d’avancer là où nous voulons aller. Du coup, tant que l’extérieur n’a pas changé, nous ne pouvons pas aller mieux.

Seul le fait de reprendre l’intégralité de notre responsabilité (et non-culpabilité) sur notre vie nous permet d’avancer et de tout changer.

Les égrégores

Les humains n’ont pas l’habitude d’être liés énergétiquement les uns aux autres. En tant qu’enfant, nous sommes naturellement liés à nos parents et aux autres enfants. Mais les adultes nous montrent rapidement que ce n’est pas une bonne idée de rester lié à un monde plein d’émotions négatives et difficiles.

C’est pour cela que les humains utilisent les égrégores afin de filtrer les énergies entre eux et le monde, pour se protéger. Le problème est que ces créations ont fini par prendre le contrôle d’une partie de la société.

Il est important de se libérer de l’influence des égrégores pour enfin commencer à vivre.

Se protéger

Le fait que tout soit relié fait que les énergies extérieures peuvent facilement nous influencer. Savoir se protéger pour rester équilibré le temps d’avancer est important

Il existe un grand nombre de techniques pour le faire. Il est important que chacun trouve celle qui lui corresponde.

En voici une plutôt simple et efficace :

  • Respirer calmement et se détendre
  • Visualiser une boule de lumière blanche dans son ventre
  • Inspirer en se concentrant sur son ventre
  • Expirer en faisant grossir la boule de lumière de quelques dizaines de centimètres
  • Inspirer en se concentrant sur son ventre
  • Expirer en faisant davantage grossir la boule
  • Et ainsi de suite jusqu’à être totalement entouré par la lumière
  • Respirer au moins 3 fois calmement et profondément dans cette lumière
  • Exprimer l’intention que cette protection dure toute la journée

A faire tous les matins et dès que le besoin s’en fait sentir.

Nous n’avons pas de limite en dehors de nos croyances

Comme on l’a vu dans l’article de la semaine passée, nous matérialisons toutes nos croyances. Le corollaire de ce principe universel, c’est que les seules limites dans nos vies sont nos croyances.

Changeons de croyances et nous changerons de vie.

Interprétation spirituelle

L’unité est au centre de presque toutes les traditions spirituelles. Selon elles, la séparation est une illusion. Nous n’avons jamais quitté l’unité et la source.

Il est évident qu’il n’y a aucune limite dans cette vision de l’unité, puisque je suis tout. Cette vision va plus loin que le fait d’être simplement relié à tout, elle enlève toute notion de séparation.

Si je pense être liée à toi, cela veut dire que je suis séparé de toi. Dans l’unité, il n’y a pas de lien. On est c’est tout.

L’éveil

Ressentir cette unité totale est ce qui s’appelle l’éveil. Peu de personnes vivent cet état de manière pérenne, même si la plupart des personnes avançant dans la spiritualité l’ont déjà vécu des moments plus ou moins longs.

Il est nécessaire pour cela d’accueillir et d’intégrer lorsque l’ego et du mental cherchent à nous faire croire que nous sommes séparés, c’est une illusion. Cela prend souvent des années voir des vies de travail sur soi.
En même temps, il n’y a pas de limite, donc un éveil instantané, ici et maintenant, est tout à fait possible.

Interprétation pour les AIP

Ce principe est primordial pour les AIP, car il permet de se rendre compte que nous ne sommes pas séparés de ce que nous sommes vraiment. La source, la lumière, notre planète d’origine, tout est là.

Croire que nous en sommes séparés nous coupe d’une partie de nous-mêmes et de nos vraies capacités.

Voilà pourquoi prendre Conscience de ce principe est vital pour les AIP. Ceci afin d’arrêter de chercher dans la matière ou le mental une solution à laquelle on a toujours été relié.

Pour cela, il est important de nettoyer les croyances qui nous empêchent de nous connecter à nos origines et à notre vraie nature.

Nous publierons bientôt un guide afin de vous montrer les étapes importantes pour arriver à cette connexion.

Amicalement vôtre,

Wanderer & Bhân

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :