Quels traumatismes psychologiques touchent les starseeds, anges terrestres, avatars et maîtres de lumière ?

Table des matières

Si tout le monde peut souffrir des conséquences de traumatismes psychologiques et émotionnels, les âmes incarnées particulières sont particulièrement touchées par ce genre de problèmes.

Pour en apprendre plus sur les traumatismes et leurs conséquences, vous pouvez consulter le premier article de cette série consacrée aux traumatismes.

Le traumatisme de l’incarnation

Le premier traumatisme psychologique que subissent la plupart des AIP est l’arrivée dans la matière. Si toutes les âmes passent par des épisodes difficiles lors de leur incarnations, celles habituées à venir sur Terre sont moins impactées que les autres. Comme les AIP ne se sont jamais incarnées sur cette planète, ou pas depuis longtemps, elles ont généralement beaucoup de difficultés à dépasser les difficultés de se retrouver dans un monde inconnu.

Ne pas comprendre ce qui se passe

Avant de s’incarner, une âme se sépare de l’unité pour (re)devenir une entité à part. Puis elle enfile un manteau composé de toutes ses énergies passées (souvent appelé karma) avant de se lier aux esprits qui composent les cellules du corps. Elle créé différents corps au delà du corps physique afin que la vie soit possible (éthérique, astrale, mental, spirituel, divin, mais aussi le corps d’ombre).

Pendant ce processus, elle a le sentiment immense de se séparer de sa vraie nature. Alors que c’est elle seule qui a décidé de s’incarner, elle l’oublie et se retrouve plongé dans l’inconnu, l’un des plus grands traumatisme psychologique existant.

Alors qu’elle commence à peine à s’habituer à son nouvel environnement, l’accouchement survient et la plonge à nouveau dans le chaos de la vie.

Une première expérience

Les Starseeds et les anges terrestres sont particulièrement touchés par ce phénomène qu’ils vivent généralement pour la première fois de cette manière (sur les autres planètes, le processus est souvent très différent). Leurs âmes n’ont pas l’occasion de s’habituer à cet étrange phénomène.

Les maîtres ascensionnés ont plus l’habitude de l’incarnation. Ils ont généralement vécu déjà des centaines ou des milliers d’incarnations. Cependant, ils ont souvent oublié les difficultés intrinsèques de l’arrivée sur Terre.

Pour les avatars, cette étape est souvent plus facile vu que l’âme peut être plus classique avant d’être touchée par la divinité.

Une baisse du taux vibratoire

Les AIP ont, de base, un taux vibratoire extrêmement élevé, lié à leurs vies précédentes. L’incarnation dans la matière les “force” à baisser ce taux afin de l’adapter à celui de leur nouveau corps. Cela les ferme d’une grande partie de leurs capacités.

C’est un peu comme si vous vous leviez un matin en ayant perdu 90% de votre vision et de votre force. Chaque mouvement devient un effort incroyable et vous ne percevez presque plus rien. Il y a de quoi être traumatisé !

Privés d’une grande partie de leurs perceptions et de leurs capacités, les AIP se sentent sans défense pour affronter un monde inconnu.

La souffrance du corps

L’incarnation, la naissance puis les débuts de la vie causent de nombreuses souffrances physiques. Quand nous n’y sommes pas habitués, cela peut engendrer des traumatismes durables.

Outre le traumatisme physique, il faut prendre en compte le traumatisme psychologique : la peur que cette douleur ne revienne encore (et encore) et l’impression que la vie n’est que souffrance.

La création de l’ego

Avec l’incarnation naît l’ego. Sa présence est nécessaire pour vivre sur Terre. Il nous permet de contrôler le corps, de rentrer en communication avec les autres (le langage) et nous protège à sa manière.

L’ego est normalement un outil très utile. Le problème est que les traumatismes vécus par l’âme la poussent à se cacher derrière l’ego pour se protéger. Cela laisse une place prépondérante à l’ego qui peut finir par prendre toute la place.

Comme l’ego est basé sur la séparation et la vision d’ennemis dans l’extérieur (les autre et le monde), cela peut donner l’impression que le monde entier est dangereux. Pour une âme incarnée particulière, qui n’a connu (du moins depuis longtemps) que l’amour et la lumière, cela est traumatisant.

Le traumatisme psychologique de l’abandon

Lorsqu’une âme particulière décide de s’incarner sur Terre pour aider l’humanité dans son avancé, elle le fait en accord avec toute sa famille d’âme et la Source. Juste avant son départ, toutes se rassemblent pour lui souhaiter un bon voyage et lui assurent qu’elles seront là pour l’aider.

Puis vient l’incarnation et la baisse du tôt vibratoire. A ce moment, nous devenons incapables de percevoir nos alliés, même s’ils sont toujours là.

L’âme est perdue dans un monde inconnu, privée de ses capacités, confrontée à une souffrance nouvelle, abandonnée par ses proches qui avaient promis qu’ils l’accompagneraient…

Le traumatisme psychologique d’abandon est majeur. L’âme se sent seule, trahie, abandonnée…

Un vrai traumatisme pour les AIP

Si ce traumatisme constitue généralement le 1er traumatisme et le plus fort pour toutes les âmes, il est particulièrement important pour les AIP. En effet, la vie sur des planètes plus évoluées spirituellement (ou dans la lumière) impose moins de contraintes. Pour les AIP, qui ont toujours été entourées, le traumatisme est particulièrement fort, comme si elles se sentaient abandonnées pour la toute première fois.

Une répétition des traumatismes psychologiques

Tant que nos traumatismes psychologiques et émotionnels ne sont pas nettoyés, notre mental va recréer en permanence des situations semblables dans l’espoir, souvent vain, de les résoudre.

Pour les âmes incarnées particulières, cela signifie revivre les puissants traumatismes de leur incarnation :

  • Trahison et abandon
  • Rejet
  • Violence
  • Solitude
  • Incompréhension totale

Ils peuvent ainsi se sentir trahis de manière répétée par des proches en qui ils ont toute confiance ou agressés à de multiples reprises, sans comprendre le fond.

Accuser l’extérieur

Ils se tournent alors vers l’extérieur pour chercher des solutions à leurs problèmes qu’ils jugent venir de l’extérieur. Leurs souffrances étant souvent trop intenses, ils n’arrivent plus à sortir du cercle vicieux dans lequel l’ego les met : toujours accuser l’extérieur.

Plus les AIP accusent l’extérieur, plus ils lui laissent leur pouvoir personnel et donc plus ils sont vulnérables. De plus, cela les fait se sentir de plus en plus séparé et de plus en plus seul, ce qui augmente l’emprise de l’ego sur eux. Il devient alors de plus en plus difficile de sortir d’un rôle de victime.

Ce n’est qu’en se rendant compte que ce sont eux qui attirent tous ces traumatismes psychologiques et surtout en transcendant ceux liés à leur incarnation, qu’ils peuvent enfin sortir de ce cercle sans fin. Cependant, cela demande souvent des années de travail sur soi, si ce n’est des vies.

Des effets psychologiques qui s’accumulent

Chaque nouveau traumatisme psychologique s’additionne au précédent. Le dégât total devient alors exponentiel. Les blessures et les conséquences à long terme deviennent bien supérieures à l’addition des effets de chaque traumatisme. Cela fait que mêmes des traumatismes peu importants peuvent devenir majeurs à force de répétition.

Les effets des grands traumatismes psychologiques commencent à être de mieux en mieux connus, comme par exemple dans le cas des syndromes post-traumatiques. Cependant, presque rien n’a été étudié sur les effets des traumatismes à répétition qui ont, pourtant, des effets importants sur les vies des humains.

Les égrégores

Pour en apprendre plus sur les égrégores, nous vous conseillons de lire nos articles sur le sujet.

Dans les énergies, ou sur leurs anciennes planètes (pour les Starseeds), la communication entre les êtres se fait de manière directe. Sur Terre, la matière empêche ce type de communication, raison de l’existence des égrégores. Comme nous l’avons vu, un égrégore nourrit par suffisamment d’humains développe une conscience. Il peut alors gagner une forme de contrôle sur les personnes qui lui sont attachées. Il peut alors les plonger dans le drama afin de se nourrir de leurs émotions.

Les AIP sont particulièrement sensibles à l’influence des égrégores, dont ils n’ont pas l’expérience. Ces derniers utilisent les blessures traumatiques des AIP pour mieux les contrôler. Ils les précipitent alors dans de nombreuses situations traumatiques afin de les maintenir dans le drama.

Les traumatismes continuent ainsi à s’accumuler.

Se couper de sa vraie nature

A force de subir des chocs et des traumatismes émotionnels sans en comprendre la raison, les AIP finissent souvent par se cliver d’eux mêmes pour survivre.

Ils croient ainsi se protéger. Cependant, ils s’infligent sans s’en rendre compte le plus grave traumatisme de leurs vies : se couper de leur nature d’AIP.

Dès lors, ils deviennent presque incapables de se défendre contre les égrégores et les énergies négatives. Les traumatismes psychologiques s’accumulent, même si, cliver, ils ont l’impression de moins les ressentir.

Se rassembler et se retrouver

Dans les prochains articles, nous étudierons plus en profondeur les mécanismes qui se cachent derrière les traumatismes psychologiques. Nous verrons également différents moyens pour les transcender.

Ces techniques seront particulièrement adaptées pour les AIP qui ont conservé ou retrouvé une partie du contact avec leur vraie nature. Pour les personnes totalement clivées, il est important de commencer par entrouvrir la porte vers Soi avant de commencer le travail sur les traumatismes pour plus d’efficacité. N’hésitez pas à nous contacter ou de laisser un commentaire pour recevoir des conseils personnalisés.

Amicalement vôtre,

Wanderer & Bhân

2 Thoughts on “Quels traumatismes psychologiques touchent les starseeds, anges terrestres, avatars et maîtres de lumière ?

  1. “Nous sommes des êtres spirituels venus expérimenter une vie terrestre”. C’est une phrase que je n’ai pas complètement faite mienne mais je l’ai tellement entendue que je l’admets. En revanche, je ne connaissais pas toutes ces particularités au niveau des âmes.
    Je peux donc comprendre que chaque type d’âme ait ses problématiques… Est-ce que cela signifierait qu’il faudrait un “thérapeute spirituel” pour les accompagner de façon qu’elles puissent aller mieux ? Est-ce que cela signifierait aussi que la personne doit savoir qu’elle est une âme incarnée particulière (AIP) ?
    Merci d’avance pour ces éclairages 🙂

    1. Bonjour Caroline,

      Merci beaucoup pour ton commentaire 😀

      Nous avons choisi de parler d’Âme Incarnée Particulière pour donner une définition commune à tous les êtres qui se sentent à part sur cette Terre 🙂 ce n’est pas nécessaire de le “savoir” au niveau du mental mais permet de mieux comprendre ce que l’on vit dans notre expérience sur Terre.
      Pour que les AIP puissent (re)trouver leur centre, il est plus bénéfique d’aller à la rencontre des courants de pensées et des personnes incarnant ces courants qui correspondront aux besoins des AIP, leur permettant ainsi de savoir puis de passer à l’action pour se connaître et Être, plus que d’aller voir un “thérapeute spirituel”.

      Dans notre philosophie, si on retrouve l’équilibre en Soi, le reste suivra (santé, bien-être, sérénité…).

      Est-ce que cela répond à tes questionnements ?

      Bien à toi,

      Bhân & Wanderer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Root of Unity

Recevez notre mini-book : Incarnation en vous inscrivant à notre newsletter

Il est difficile pour une AIP de bien s’incarner sur cette Terre sans perdre sa vraie nature.
Grâce aux exercices proposés dans ce mini-book, vous pourrez connecter votre vie terrestre à votre vibration originelle et ainsi vivre la vie que vous voulez vraiment ici et maintenant.

%d blogueurs aiment cette page :